18 ans après, Master and Commander va avoir droit à un préquel
20th Century Fox

Par Patrick Ness, l'auteur de Quelques minutes après minuit.

Film épique par excellence, Master and Commander : De l'autre côté du monde, de Peter Weir (Le Cercle des poètes disparus, The Truman Show...), est sorti en 2003 au cinéma et a été nommé à dix reprises aux Oscars (il en a récolté deux, meilleurs photo et montage son). Porté par Russell Crowe, Paul Bettany et James D'Arcy, il aura bientôt droit à un préquel, révèle The Hollywood Reporter : l'écrivain et scénariste Patrick Ness (Quelques minutes après minuit, Chaos Walking...) vient d'être embauché par les studios 20th Century pour imaginer cette nouvelle histoire. On ne connaît pas encore les détails, mais il succède à Peter Weir et John Collee (qui a depuis écrit les scénarios de Happy Feet ou Le Royaume de Ga'Hoole). A l'époque, les deux hommes s'étaient appuyés sur les romans Les Aubreyades, de Patrick O'Brian, mais avaient pris quelques libertés par rapport à l'intrigue d'origine.

Pourquoi Master and Commander : de l'autre côté du monde est un chef-d'oeuvre

L'histoire de Master and Commander : En 1805, le capitaine Jack Aubrey est une des figures les plus brillantes de la Marine Royale britannique. Son courage, sa ténacité, son sens tactique lui ont valu le respect et l'admiration des officiers et matelots du vaisseau de guerre Surprise.
Fidèle compagnon de ces aventures, le Docteur Stephen Maturin est son exact opposé. Chirurgien, chercheur et naturaliste passionné, son amour de la musique est son seul point commun avec Aubrey. Ces deux hommes, si contrastés, n'en ont pas moins forgé de solides liens d'amitié.
Attaqué par le navire français Achéron, le Surprise est gravement endommagé et perd une bonne partie de son équipage. Sourd aux conseils de prudence du chirurgien, Jack se lance à la poursuite de l'ennemi. Du Brésil aux Galápagos, en passant par les eaux traîtresses du Cap Horn, sa quête tourne bientôt à l'obsession...

Bande-annonce :

Quelques minutes après minuit : Du livre au film