Peppermint
Metropolitan FilmExport

Son mari et sa fille ont été tués, elle compte bien les venger.

Peppermint, programmé ce dimanche, pour la première fois en clair, sur TFX, raconte l’histoire de Riley North (Jennifer Garner), une jeune mère de famille dont le mari et la petite fille viennent d’être assassinés par un gang. Face à système judiciaire corrompu qui remet en liberté les meurtriers qu’elle avait pourtant formellement identifiés, Riley décide de prendre les armes pour faire payer tous ceux qui, de près ou de loin, sont impliqués. Au casting, on retrouve également Juan Pablo Raba (Narcos), Richard Cabral (End of Watch), John Gallagher Jr. (10 Cloverfield Lane) et Annie Ilonzeh (All Eyez on Me).

Le trailer, très inspiré de Taken (logique, puisque les deux films partagent le même réalisateur, Pierre Morel) et de John Wick, donnait le ton, et à sa sortie en septembre 2018, Première reconnaissait effectivement pas mal de points communs entre les deux films d'action.

Honest trailer de Taken, le Very Bad Trip des films d'action

Voici notre critique : Avec Peppermint, le réalisateur de Taken délaisse les héros pour une héroïne. Jennifer Garner incarne Riley, une mère de famille qui, après la mort brutale de son mari et de sa fille assassinés par des barons de la drogue, se transforme en une machine à tuer. N’ayant plus rien à perdre, elle est prête à tout pour obtenir vengeance, y compris tuer des bad guys à tour de bras, mettre à mal un trafic de drogue et démasquer des ripoux. La justicière est soutenue par les internautes sur les réseaux sociaux, qui la considèrent comme une héroïne, mais la police ne voit pas cette affaire tout à fait du même œil … Jennifer Garner, plutôt convaincante, fait le job, alternant scènes d’action et moments d’émotion. Mais ni l’histoire cousue de fils blancs ni les personnages pas toujours crédibles ne parviennent à convaincre.

Bande-annonce :

Un reboot d'Alias serait envisagé selon Jennifer Garner