Date de sortie 26 mai 2021
Durée 97 mn
Réalisé par Florian Zeller
Avec Anthony Hopkins , Olivia Colman , Rufus Sewell
Scénariste(s) Christopher Hampton, Florian Zeller
Distributeur Orange Studio Distribution UGC Distribution
Année de production 2020
Pays de production Grande-Bretagne, France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Anthony, 81 ans, vit dans son spacieux et confortable appartement londonien. Il est atteint de démence et a épuisé son dernier soignant. Il oublie tout, des évènements de sa vie passée et ne retrouve jamais sa montre à laquelle il tient tant et qu'il met toujours au même endroit. Sa fille Anne vient lui rendre visite et l'informe qu'elle a rencontré quelqu'un. Elle doit déménager à Paris pour être avec lui. Le vieil homme accuse le coup. Le lendemain, il tombe sur Paul, qui semble vivre également dans l'appartement. Il est le mari de sa fille Anne, qui n'est plus la même femme...

Offres VOD de The Father

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de The Father

Dernières News sur The Father

Cannes 2021 - Tout s'est bien passé : le drame de François Ozon divise

Sublime ou académique ? La critique pour/contre de Première.

Adieu les cons tient tête à The Father, Demon Slayer...

Le film d'Albert Dupontel est la seule ressortie à se maintenir dans le top 10...

Photos de The Father

Critiques de The Father

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Le Père restera une oeuvre à part dans la carrière de Florian Zeller. Celle des premières fois. Premier Molière de la meilleure pièce en 2014. Première réalisation d'un long métrage. Et premier Oscar, celui de la meilleure adaptation, suivi par celui du meilleur acteur. Oui, pour Zeller, Le Père fut un game changer à répétition. Et l'excellente rumeur qui précédait The Father depuis le festival de Sundance 2020 ne mentait pas. Portée au cinéma, cette oeuvre n'a en effet rien perdu de celle puissance émotionnelle qui vous étreint devant la trajectoire intérieure de cet homme de 81 ans perdant, peu à peu, sa mémoire et ses repères. Mais en passant derrière la caméra, Zeller a surtout eu la belle idée de faire vivre différemment son texte, loin du banal théâtre filmé. The Father se vit comme un puzzle dont, à chaque instant de l'intrigue, une pièce fera toujours défaut. Les mouvements de caméra, la construction du récit, ces personnages (fille, gendre, aide à domicile...) qui apparaissent et disparaissent abolissent la frontière entre la réalité, les souvenirs, les rêves et les cauchemars de ce père qui vacille. L'intelligence de Zeller est d'injecter de la cérébralité dans cet océan d'émotions et d'empêcher ainsi le lacrymal de tout emporter sur son passage. Et la remarque vaut pour l'interprétation d'Anthony Hopkins, plus intériorisée et dépouillée que celle de Robert Hirsch sur scène. Parce que Zeller a conscience que la caméra grossit tout et que chez ce duo aussi exceptionnel qu’Hopkins forme avec Olivia Colman, un simple regard échangé vaut souvent plus que mille mots.