Toutes les critiques de À nos amours

Les critiques de Première

  1. Première
    par Marc Esposito

    En dépit de gros défuats de facture ou de construction, A Nos Amours se regarde d'une traite, comme sans respirer. A la fin, l'auteur a forcément atteint son objectif : on aime Suzanne. Et Sandrine Bonnaire.