Date de sortie 11 août 2021
Durée 82 mn
Réalisé par Cesc Gay
Avec Javier Cámara , Griselda Siciliani , Belén Cuesta
Scénariste(s) Cesc Gay
Distributeur Wild Bunch Distribution
Année de production 2020
Pays de production Espagne
Genre Comédie dramatique
Couleur Couleur

Synopsis

Après des années de vie commune, Julio et Ana traversent une crise dans leur couple. Jusqu'au soir où Ana décide d'inviter leurs voisins du dessus à dîner, sans prévenir Julio, qui ne les porte pas dans son coeur. Son grief : le bruit qu'ils font chaque soir lors de leurs ébats déchainés. Au fil de ce dîner, la routine de Julio et Ana se heurte aux moeurs plus que libérées de leurs voisins : les langues se délient, les secrets se dévoilent et les masques tombent.

Offres VOD de Sentimental

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Sentimental

Critiques de Sentimental

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Voilà 5 ans, le catalan Cesc Gay signait avec Truman une histoire d’amitié bouleversante sur fond de mort qui rôdait pour l’un des deux protagonistes campés par Ricardo Darin et Javier Cámara. Avec un scénario suffisamment fort pour faire oublier le manque de style et de relief de la réalisation. Tout ce que Sentimental fait cruellement apparaître au grand jour. L’histoire d’un couple en crise, Julio et Ana, dont la décision de cette dernière d’inviter à dîner leurs voisins au- dessus que lui ne supporte pas, va ajouter de l’huile sur le feu. Sentimental est adapté d’une pièce de théâtre et le moins qu’on puisse dire est que ça crève l’écran. Mais la platitude de l’image ne fait qu’accompagner celle d’un récit qui s’aventure sur le terrain des relations conjugales et de la sexualité avec des situations et des dialogues qui se rêvent piquants et se révèlent d’un convenu confondant où la bonne morale sera sauve ! On s’accroche pourtant dans un premier temps à l’aspect savoureusement misanthrope et mauvais coucheur de Julio campé par le toujours impeccable Javier Cámara. Mais lui- même ne résistera pas au côté sage et propre sur lui de l’ensemble. Trop programmatique, trop factice, trop scolaire, tout ici ressemble à du (très ennuyeux) théâtre filmé