Titre original Morrer Como Um Homem
Date de sortie 28 avril 2010
Durée 133 mn
Réalisé par João Pedro Rodrigues
Avec Alexander David , Gonçalo Ferreira De Almeida , Fernando Gomes
Scénariste(s) Rui Catalaõ, João Pedro Rodrigues
Distributeur EPICENTRE FILMS
Année de production 2009
Pays de production PORTUGAL, France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Tonia, une transsexuelle vétéran des spectacles de travestis à Lisbonne, voit s’effondrer le monde qui l’entoure : son statut de star est menacé par la concurrence des jeunes artistes.Pressée par son jeune copain Rosário d’assumer l’identité de femme et de se soumettre à l’opération qui la fera changer de sexe, Tonia lutte contre ses convictions religieuses les plus intimes.Pour s’éloigner de tous ses problèmes, elle part à la campagne avec Rosário.Après s’être égarés, ils se retrouvent dans une forêt enchantée, un monde magique où ils rencontrent l’énigmatique Maria Bakker et sa copine Paula.Et cette rencontre va tout faire basculer…

Offres VOD de Mourir comme un homme

UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange SD Orange 2.99 € Louer 5.99  € Acheter

Toutes les séances de Mourir comme un homme

Critiques de Mourir comme un homme

  1. Première
    par Didier Roth-Bettoni

    Le Portugais João Pedro Rodrigues est un cinéaste audacieux qui n’aime rien tant que jouer avec les genres. Les genres cinématographiques, bien sûr : son dernier opus en est l’illustration, à la fois film de guerre et mélo, récit onirique et chronique sociale, oeuvre musicale et expérimentale. Mais aussi d’autres, sexuels ou sexués, bons ou mauvais. À travers le portrait bouleversant de Tonia, ex reine des nuits travesties lisboètes en proie à de multiples tourments, c’est à une vertigineuse méditation sur l’identité que se livre le réalisateur. Qu’il filme des soldats menant un assaut de nuit dans une forêt ou les spectacles transformistes de Tonia, qu’il joue la carte du réalisme sombre ou celle du conte coloré, Rodrigues le fait avec une sensualité qui a pour effet de renforcer le trouble des spectateurs. Une expérience aussi étrange que mélancolique.