Toutes les critiques de Bab'aziz, le prince qui contemplait son âme

Les critiques de Première

  1. Première
    par Isabelle Danel

    Une petite fille chemine dans le désert avec son grand-père derviche et découvre en route une multitude d’histoires. Aidé de Tonino Guerra au scénario, Nacer Khemir (Le Collier perdu de la colombe, 94) nous plonge dans les mille et une facettes de l’âme arabe où tolérance et croyance sont les maîtres mots. L’inutile complexité des récits dans le récit n’en altère pas la beauté formelle.