Nom de naissance Joy Batchelor
Genre Femme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène, Scénariste
Avis

Biographie

Joy Batchelor est une réalisatrice, productrice, scénariste et directrice artistique anglaise, spécialisée dans les films d’animation. De son nom complet Joy Ethel Batchelor, elle est née le 22 mai 1914 à Watford, dans le Hertfordshire en Angleterre.Les premières réalisations de la jeune artiste sont Robin Hood (1935) et The Music Man (1938). Joy Batchelor travaille également, dès la fin des années trente, en collaboration avec John Halas, un graphiste dont le nom sera, dès lors, indissociable du sien. Ce partenariat donnera lieu, en 1940, à une union tant professionnelle que personnelle. Le couple fonde, cette année-là, leur studio d’animation et concrétise, dans la foulée, leur relation privée par un mariage.Le Halas and Batchelor studio deviendra rapidement l’une des plus importantes agences de toute l’Angleterre. Les époux s’y activent à se faire une solide réputation en produisant des spots publicitaires pour des marques et produits tels que Kellogg’s et Lux. Leur travail est largement reconnaissable par son métissage unique ; un mélange de personnages inspirés des productions Disney et d’esthétique à influence clairement Est-Européenne.La qualité, tant divertissante qu’éducative, de leur production ne manque pas d’attirer l’attention, et même le ministère de l’Information finit par leur commander de courts spots de propagande sur la guerre à adresser au grand public. C’est ainsi que le couple réalise Dustbin Parade (1941) et Filling the Gap (la même année), deux des nombreux courts-métrages qu’ils imaginent.Joy Batchelor et son partenaire laissent alors libre cours à leur créativité et donnent vie à d’étonnants projets tels que Handling Ships (1944-45), Water for Fire Fighting (1948), ainsi qu’un modèle d’animation en 3D réalisé pour le recrutement de pompiers. Véritables pionniers dans leur domaine, ils présentent des travaux d’une qualité telle que l’animation en est considérée, dès lors et grâce à eux, comme un mode d’expression susceptible d’aborder et de traiter des thèmes matures et sérieux. Leur talent est même sollicité à des fins purement politiques ; c’est le cas de The Shoemaker and the Hatter (1949) et Think For The Future (la même année), deux œuvres commandées par le gouvernement américain afin de promouvoir le plan Marshall et la coopération européenne d’après-guerre.Sur un plan individuel, Joy Batchelor a également réalisé des projets tels que 6 Little Jungle Boys (1945), Heave Away My Johnny (1949) et Coastal Navigation (1953).Par ailleurs, le couple aura aussi mis son talent au service du grand art avec, notamment, la série Poet and Painter pour le compte du Festival de Grande-Bretagne (en 1951), The Owl and the Pussycat (un stéréoscopique court-métrage en 3D inspiré du poème éponyme d'Edward Lear, en 1952), ou encore Ruddigore (une bande dessinée adaptée de l’opéra Gilbert and Sullivan, en 1964).Toutefois, l’œuvre la plus célèbre et la plus appréciée du couple demeure leur adaptation, en 1954, de La Ferme des Animaux, tirée de la satire de George Orwell. Dans le contexte de l’industrie du film de l’Angleterre des années cinquante, il est impossible d’ignorer le point de vue très politisé de l’œuvre. John Halas déclarera d’ailleurs que la symbolique du projet est aussi humaniste qu’antitotalitaire.En quête perpétuelle d’innovation, le duo marque un nouveau tournant technique et créatif avec des réalisations telles que les bandes dessinées Foo Foo (pour le compte de l’ABC-TV, en 1960) ainsi que la série Tales of Hoffnung (coproduite par la BBC, en 1964).Vendu, au début des années soixante-dix, à la Tyne Tees Television, le studio, avec ses nouvelles influences, amènera ses deux talentueux leaders à produire des dessins animés hautement populaires, à l’image des Jackson Five (1971) et The Osmonds (1973).Plus tard dans cette décennie, Joy Batchelor et son mari se mettent à leur propre compte, avec l’intention d’approfondir leur expérience de la réalisation dans les domaines de l’animation assistée par ordinateur et des coproductions internationales.Des deux partenaires, c’est John Halas qui s’impose sur le devant de la scène en publiant Masters of Animation, en 1987, et en occupant le poste de Président de l’International Animated Film Association (ASIFA). Bien qu’elle demeure dans l’ombre, il est de notoriété publique que l’immense et indéniable talent de Joy Batchelor est aussi indispensable que celui de son époux dans le processus de la création. Considérée comme l’une des plus brillantes et influentes artistes et animatrices, toutes générations confondues, Joy Batchelor s’éteint le 14 mai 1991 à Londres. John Halas ne lui survit que quatre années.C’est leur fille, Vivien, qui hérite de l’ensemble des travaux et réalisations qui font, aujourd’hui encore, office de référence dans le domaine de l’animation britannique.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2013 So British 2 Réalisateur -
2012 So British ! Réalisateur -
1954 La Ferme des animaux Réalisateur, Scénariste -

Stars associées