For All Mankind
Apple

Ronald D. Moore raconte comment sa dystopie spatiale avance lentement mais sûrement vers de la science fiction pure et dure.

Lancée en 2019 avec la plateforme, For All Mankind est la première série originale d'Apple TV+ (au même titre que The Morning Show et See). La saison 2 vient de s'achever mais le streamer à la pomme a d'ores et déjà commandé une saison 3. Et le créateur de For All Mankind, Ronald D. Moore, nous confirme qu'elle se déroulera dans les années 1990.

Initialement pensée comme une dystopie spatiale, au début de la conquête américaine dans les 1950/60, la série a franchi un cap en passant directement aux années 1980, pour la saison 2, poussant le curseur un peu plus loin dans le fantasme. Et comme le montre le final diffusé vendredi dernier, For All Mankind va sérieusement s'éloigner de notre réalité à nous dans sa troisième saison, glissant vers de la science fiction pure et dure. Alors comment garder le concept en vie ?

"Il y a deux challenges auxquels on doit faire face dans la série. Plus on avance dans notre histoire, plus on s'écarte de la timeline réelle, de ce qui s'est réellement passé dans notre monde. Plus les choses qu'on raconte différèrent de notre réalité", concède Moore interrogé par Première. "Mais en même temps, cela nous offre plus de liberté aussi. On n'est plus bloqué par certaines contraintes de la vraie vie et on peut vraiment commencer à raconter l'histoire à notre sauce. Ceci étant dit, il ne faut pas être trop divergent non plus et il faut choisir avec soin des événements historiques marquants, des points de passage de la pop culture qu'on retrouvera dans la série. Parce qu'on veut aussi faire partie de l'Histoire dont les gens se rappellent."

For All Mankind : une grande série parmi les étoiles (critique)

Ainsi, en allant vers la saison 3, qui prendra donc place dans les années 1990, "la série montrera que le programme spatial est très différent de ce qu'il a été en vrai. Le monde est très différent, en matière de politique, de technologie. On avance carrément sur un territoire de science fiction et moins de dystopie. Mais on veut que le public puisse reconnaître les 90's, ses années 1990, en filigrane de notre histoire. Donc on garde certains événements qui ont réellement eu lieu - même si les participants changent - on garde la même musique, la même atmosphère culturelle... Le plus dur, c'est donc de trouver quelques marqueurs qui vont vraiment faire cliquer le public et le ramener à ses années 1990."

Créateur du remake de Battlestar Galactica ou plus récemment d'Outlander, Ronald D. Moore en connaît un rayon en matière de science fiction. Même s'il est déjà reparti vers d'autres projets, pour une plateforme concurrente :

"J'ai arrêté d'être showrunner d'Outlander et je ne m'en occupe plus au quotidien depuis quelques années. J'ai confié les rênes à Matt Roberts. Et c'est la même chose pour For All Mankind. J'ai confié la série à Matt Wolpert et Ben Nedivi, avec qui j'ai co-créé le show au départ. Ce sont eux les scénaristes principaux désormais. Mais je reste impliqué dans ces deux projets. Je continue de relire les scripts, de discuter de la narration, des directions créatives. For All Mankind me tient vraiment à coeur, c'est une série qui me touche personnellement, donc je continuerait d'être impliqué. Même si je travaille à d'autres choses actuellement, notamment pour 20th Century, puisque j'ai signé un deal avec eux pour développer de nouvelles séries pour Disney Plus."

La saison 3 de For All Mankind sera à voir en 2022 sur Apple TV+.

A lire aussi sur Première

Ronald D. Moore : "Voir un Homme sur la Lune a changé ma vie !"

Il a toujours eu la tête dans les étoiles. Le créateur de For All Mankind a dévoué tout son art à la science-fiction. Il se raconte à Première.