Hawkeye Marvel
Marvel

La nouvelle série Marvel de Disney Plus est une étonnante comédie d'action, à l'ambition limitée, mais qui fonctionne grâce au tandem Jeremy Renner / Heilee Steinfeld.

Il est à deux doigts de balancer un bon vieux Yippee Ki Yay entre deux flèches !

Clint Barton est de retour dans le MCU, deux ans après Endgame et après avoir fait payer à Thanos son claquement de doigts, qui avait purement et simplement effacé sa famille ! Ouf, le "Snap" appartient désormais au passé. Papa Clint a retrouvé ses deux rejetons et sa moitié.

Pour fêter ça, il emmène son fils et sa fille en virée à New York, histoire de s'émerveiller des lumières de la ville, qui scintillent pour Noël. Un bonheur retrouvé... de courte durée pour Hawkeye. D'abord, parce qu'il souffre encore des traumatismes de l'Infinity War et notamment de la mort de sa copine Natasha. Ensuite, parce qu'il va se retrouver soudainement traqué par tous les mafieux de la Big Apple ou presque, bien décidés à désosser Ronin, le vengeur sans pitié qui avait zigouillé la plupart des criminels de la Terre, façon justice expéditive, au temps du "Snap". Un passé pas très glorieux qui pèse encore sur la conscience de Clint, alors qu'il tente de venir en aide à une jeune archère prometteuse, riche héritière et fan de Hawkeye, mêlée malgré elle à toute cette joyeuse pagaille...



L'ambiance est résolument fun et festive. Loin des délires fantastiques de Loki ou WandaVision, ou même des drames surdopés de Falcon et la Soldat de l'Hiver, la nouvelle série Marvel de Disney+ dégage une forme de bonhomie rafraîchissante, plutôt inédite dans le monde du MCU ! Une sorte de félicité ingénue incarnée avec brio par Hailee Steinfeld, qui réussit une entrée tonitruante dans la franchise. Pleine d'esprit, de charme et de spontanéité, elle fait une étonnante et espiègle Kate Bishop. Le duo qu'elle forme avec Jeremy Renner tape dans le mille et s'avère rapidement être le plus gros atout de la série. Façon buddy movie virevoltant, Hawkeye joue à fond la carte de la comédie d'action qui ne se prend pas (trop) au sérieux, avec des méchants très énervés et volontairement pathétiques. Après Thanos... le gang des survêt' !

Les premières minutes donnent le ton avec un sens de la dérision auquel le Marvel Universe nous a trop rarement habitué : Clint assiste à une comédie musicale de Broadway consacrée aux Avengers. Sur scène, la troupe grimée en Thor, Hulk et Iron Man chante et danse avec frénésie sous le regard halluciné du tireur d'élite, quelque peu consterné. C'est drôle, délicieusement jusqu'au-boutiste et parfaitement représentatif de l'esprit d'Hawkeye.

Hawkeye Marvel
Marvel

A contrario, cela veut dire aussi que cette série-là, clairement plus terre-à-terre, n'a pas l'ambition cosmique des précédentes. Elle ne devrait pas bouleverser le MCU comme Loki ni avoir d'impact direct sur les films à venir comme WandaVision. Mais elle a le mérite d'introduire une Kate Bishop qu'on a très envie de revoir dans la saga (ça tombe bien, ça devrait être le cas). Et au passage, elle décoche un petit kiff parfaitement en phase avec les fêtes de fin d'année. Une farce "Ho Ho Ho", qui s'inspire ostensiblement d'une ambiance à la Die Hard. Jeremy Renner sort son air renfrogné le plus cool et fait son John McClane du MCU avec style. "Viens m'voir à New York. On passera Noël en famille. On fera la fête..."

Hawkeye est diffusée sur Disney+ à partir du 24 novembre au rythme d'un épisode par semaine (six au total)