Quand Les Revenants déclenche l’incompréhension des fans sur Facebook

19/12/2012 - 12h39
  • Partager sur :
  • 39
Diffusée lundi soir sur Canal Plus, la fin de la saison 1 des Revenants a suscité une avalanche de réactions indignées sur Facebook. La faute au sempiternel déficit français de culture série, ou pas seulement ?

Marquant la fin de la saison 1 (avant une saison 2 annoncée pour 2014), les épisodes 7 et 8 des Revenants ont battu lundi 17 décembre le record historique d’audience pour une série française sur Canal Plus. Pourtant, lorsque la page Facebook demande dès la fin de la diffusion "Qu'avez-vous pensé de ce final fort en émotions ?", les réactions des fans sont majoritairement négatives.

"Le spectateur est pris pour un con"

Première cible des attaques : l’absence de réponses apportées aux mystères de la série.

 


 


Pour certains des commentateurs, l’habituelle médiocrité française passa pour la complice logique d’une telle frustration.


Si plusieurs avis positifs s’exprimaient tout de même sur la page Facebook, les comparaisons avec Lost (prise comme référence absolue de la série qui s’essouffle) ont fusé toute la soirée.


 


L’idée même de l’existence d’une future saison 2 fut dénigrée par certains. "Des fois, il vaut mieux savoir s’arrêter sur un succès… Ne pas faire de saison 2 et avoir une fin digne de ce nom", lança une internaute.


 


Le seuil des 1000 commentaires a ainsi été atteint en une poignée d’heures. Et si les esprits s’apaisèrent progressivement pour laisser place à des discussions et des théories plus argumentées sur la série, la déception restera comme le premier sentiment exprimé par les fans Facebook.

Un chemin encore long

Il faut reconnaître que le final des Revenants a choisi de jouer en partie sur le hors-champ et l’invisible : s’achevant sur une unité de temps et de lieu (une nuit qui réunit tous les personnages principaux sous un même toit), l’épisode 8 manie volontairement l’ellipse pour ne dévoiler qu’un fragment des actes et des discussions entre protagonistes. Quand apparaissent les derniers plans de la saison, plusieurs des évènements nocturnes demeurent alors inconnus, ce qui ressemble à un manque de générosité scénaristique. Une quantité d’indices primordiaux a néanmoins été dévoilée auparavant, permettant à la plupart des intrigues des Revenants (notamment celle d’Adèle) de véritablement avancer durant les deux épisodes. Et c’est l’essence même d’une série - fantastique de surcroît, comme le fut Twin Peaks en son temps – de ne pas dévoiler l’intégralité de ses secrets à la fin de la saison 1.

L’art du cliffhanger aurait-il été mal compris par les commentateurs déçus ? L’indignation de lundi soir provient-elle majoritairement de téléspectateurs biberonnés aux épisodes de séries "stand-alone" (du type Cold Case ou Les Experts : un épisode, une intrigue) et peu enclins à observer un fil narratif se développer sur plusieurs années ? L’esprit cartésien empêche-t-il encore de nombreux Français de plonger dans les méandres d’un récit surnaturel ? On notera en tout cas que le site web interactif des Revenants  - qui propose de découvrir des informations supplémentaires sur les personnages - suscite pour l’instant un intérêt limité sur la page Facebook.

En fin de compte, la défiance et le scepticisme des commentaires visent surtout les scénaristes des Revenants, soupçonnés de ne pas savoir où ils allaient en écrivant la saison 1. Fabrice Gobert, créateur et scénariste de la série assure cependant dans ses interviews que l’on retrouvera des éléments très réalistes au début de la saison 2, laquelle constituera un "retour à une certaine normalité et à une volonté de trouver des explications à ce qui s’est passé".

Le chemin est encore long avant de savoir si Les Revenants, série conçue par un cinéaste - Fabrice Gobert - et une société de production cinématographique - Haut et Court - (et maniant à coups d’affiches disséminées dans le décor des citations filmiques comme Blow-Up, Rusty James ou L’Aventure de madame Muir) parviendra à marquer l’histoire de la télévision française. Mais la profusion des commentaires laissés sur Facebook prouve que Les Revenants est déjà en train d’initier une partie du public français aux aléas d'une temporalité plus longue. Et on fait le pari que la plupart des déçus de lundi soir finiront par… revenir vers la série.

Par Damien Leblanc
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
Moi j'ai beaucoup aimé cette série, plus encore que beaucoup de séries américaines actuelles que je trouve généralement asses pauvre. Je suis très déçu que les fans de la série n’ont pas apprécié le final qui est pourtant très réussis. Ces même "fans" n'ont probablement pas vue le film dont la série en est tiré car il est beaucoup plus avare en révélation et ne propose pas de suite. (Au passage c'est un très bon film, qui part du même synopsis mais traite le problème très différemment, l'ambiance est exceptionnel je le recommande vivement). Ils n’ont probablement pas vue Twin Peaks non plus, qui est une des références principales de cette série et qui n’offrait que de maigres révélations en fin de saison 1… Le film a reçu un très bonne accueille critique mais a été lourdement sanctionné par les spectateurs pour les même raison que la série: " on n’a pas d'explications ! On ne comprend rien ! On est obligé de faire marcher notre imagination et de réfléchir par nous même ! C'est nul !!! " Bref... même constat que pour la série. Plutôt que de se remettre en question, l'excuse magique que l'on a beaucoup vue, c'est : " les séries française c'est nul, ça n'arrive pas à la cheville des séries américaines, bouuuh ! " Effectivement dans tous les schémas classiques des séries américaines, on a une grande partie des révélations ou du moins une conclusion à la fin de la première saison, puis la suite au début de la 2ème saison et puis tout s'écroule et la série finit par ne plus rien à voir avec ce qu'elle était à ses début puisque l'intrigue principale a éclater et du coup finit par ressembler à toute les séries en jouant sur des micro intrigues banales, sans intérêt... Exemple : dans la première saison de desperate houswives, le scénario suivait une intrigue forte et constante, à savoir obtenir des réponses pour expliquer le suicide de Mary Alice, ce qui nous amenait à gratter la surface lisse de Wisteria Lane et à découvrir ses secrets les plus sombres. L'intrigue une fois révélé en fin de saison pour faire plaisir aux fans, trop impatient pour supporter le poids du mystère... il n'y a plus d'intrigues. Seulement des micros intrigues banales (des histoires d'amour, des histoires de sexe, des meurtres par ci par la) mais plus de fil conducteur... On se demande pourquoi Mary Alice continue de narrer l'histoire, puis que plus personne ne se soucie d'elle... Cette structure classique s'applique à bon nombres de série US comme Lost, Prison break ou plus récemment Homeland. Et je ne vois pas en quoi c'est un gage de qualité... J’espère qu’ils n’écouteront pas les Fans aigrie et stupides qui pullulent sur internet et ne révéleront pas le mystère trop tôt pour ce formater aux schémas narratif des séries américaines actuelles.
  • 46
  • 7
Anonyme | le 20/12/2012 à 00h58 | Signaler un abus
Votre réponse...
Votre interprétation de la frustration des spectateurs me semble faible. Mettre ça sur le dos d'un manque de culture des séries à la "temporalité plus longue" d'une partie du public dédouane complètement les auteurs des faiblesses de leur écriture. Car le public français, qui plus est celui de Canal+, est généralement habitué à ce type de séries américaines type Lost, justement. Le problème n'est pas celui du fil narratif trop long, mais celui d'un fil narratif qui peine à trouver le bon rythme entre mystères et éléments de réponses. Certes, il n'était pas obligatoire de donner toutes les réponses à la fin du dernier épisode, mais il fallait au moins en donner certaines, quitte à ouvrir de nouvelles questions. "Revenants" est plutôt une bonne série, mais a souffert durant la saison 1 de grosses lacunes, essentiellement liés à la faiblesse des personnages dont on a eu du mal à comprendre le point de vue, ce qui conduit souvent à un manque d'empathie de notre part, et parfois à l'incompréhension de ce qu'ils font (par exemple, on se demande pour beaucoup ce qu'ils font à la "Main tendue" dans le final). Bref, "Revenants" se classe parmi les séries les plus intéressantes, mais ses auteurs ont eu du mal à gérer son univers complexe et ambitieux, ce qui est compréhensible. S'il faut chercher un "déficit" culturel, c'est donc plutôt vers ce (petit) manque de maîtrise qu'il faut regarder.
  • 33
  • 5
Anonyme | le 19/12/2012 à 15h06 | Signaler un abus
Votre réponse...
C'est tout à fait réducteur de penser que les réactions négatives sont dues à un manque de culture ou à un esprit trop carté sine (!!!) de la part des téléspectateurs. Les téléspectateurs comprennent ET le cliffhanger ET le fantastique Et une intrigue développée sur plusieurs années. Puisqu'on aborde la culture française, c'est justement très français de montrer du doigt le public plutôt que de remettre en question le créateur.... Il faut aussi arrêter de se regarder le nombril dans la création française! Pourquoi les séries américaines sont elles efficaces? Parce qu'il n'y a que des fonds privés pour monter une création et que l'audimat sanctionne. Dur. Donc pour survivre, il faut être hyper créatif. Arrêtons sans arrêt d'accuser le public (On a le public qu'on mérite d'une part et d'autre part il me semble quand même que le but est de toucher le plus grand nombre non?). S'il y a autant de réactions négatives, c'est que les scénaristes sont passés à côté de leur final, point barre.
  • 12
  • 9
Anonyme | le 19/12/2012 à 16h56 | Signaler un abus
Votre réponse...
Il me semble que le plus gros souci de cette production, c'est surtout le niveau zéro d'interprétation de ses comédiens!!!
  • 3
  • 32
Anonyme | le 20/12/2012 à 10h36 | Signaler un abus
Votre réponse...
Essayez un peu de réfléchir, de vous poser des questions ... Faites marcher votre imagination jusqu'à la saison suivante ... C'est sûr, que les habitués de Joséphine celle qui rit ou Louis la bricole ne sont pas équipés pour ... Des tonnes d'idées peuvent germer comme par exemple : sont ils vraiment vivants ? Le barrage n'aurait il pas englouti tout le monde et les "vivants" n'ont pas accepté leur mort ... Pas la peine de m'insulter ... Je ne vois pas de plaisir à la flagellation virtuelle !
  • 8
  • 2
Anonyme | le 20/12/2012 à 20h44 | Signaler un abus
Votre réponse...
Je ne vous suis pas dans votre analyse, Mr Leblanc. Votre analyse aurait du sens si les critiques ne venait que d'une partie de la population habitué qu'aux séries Américaine passant à la télé française. Celle-ci sont, effectivement, majoritairement des séries stand-alone. Cependant, les critiques sur la fin de la saison 1 de "Les revenants" se retrouvent aussi parmi ceux qui sont friand de séries [fantastiques] dont les révélations s’étirent sur plusieurs saisons. Je suis moi même extrêmement critique sur cette fin de saison. La série, malgré ses faiblesses, est une très bonne série que j'ai pris beaucoup de plaisir à regarder jusqu'à l'épisode 7. L'apparition de pseudos Zombies m'a un peu déçu (Après la mode vampires, on est depuis quelques mois/années entrés dans celle du zombie. On en mange à toute les sauces.) mais je me suis raccroché à l'idée que 'était qu'une pirouette cachant quelque chose de plus profond et je suis donc passé outre. Jusqu'à cet épisode 8... Episode extrêmement décevant. Le rythme de la série, déjà pas très rapide, s'effondre, et... Bah... C'est tout... Rien... Il se passe des choses mais rien ne fait vibrer, tout tombe à coté. Vous posez cette question : "L’art du cliffhanger aurait-il été mal compris par les commentateurs déçus ? " Mais quel cliffhanger ? Le problème est justement là, il n'y en a pas. Ou se qui tient de cliffhanger est tellement faible que l'on passe à coté. Où est l'élément final qui va nous électriser, nous faire bondir et nous faire dire "Wouaw!! vivement dans 2 ans pour savoir ce qui se passe ensuite !!" ? Chez moi ça a fait "PSSSSCHIT". Un simple "mouai... Bon bah les eaux sont descendu assez bas pour que le village soit quasi totalement dégager... bon... on le voit venir depuis l'épisode 1... Bon les "autres" sont venu rechercher les revenants... chouette...". Où est la fin de saison made in fin de saison 1 ou 3 de Fringe ? Où est LE truc qui fera qu'on pensera à la série régulièrement jusqu'à la prochaine saison. Où est LE truc qui fera qu'il y aura des discussions passionnés entre amis le soir? Là, c'est mou. Je pense que si le rythme de l'épisode avait été plus rapide, qu'il y avait eu 1 petite révélation (genre 1% du mystère) choc associé - surtout ! - à la levé d'une nouvelle question de folie, le succès aurait été en rendez-vous. P.S. Une petite chose encore: tout étant une bonne série, associer "Les revenants" à un monument tel que TWIN PEAKS (dont, outre le rythme, la construction n'a rien à voir) ne fait pas honneur à cette dernière...
  • 9
  • 1
Anonyme | le 21/12/2012 à 04h37 | Signaler un abus
Votre réponse...
Il faudra aussi, à un moment donné, apprendre à regarder un peu plus loin que le bout de son nez... J'ai entendu beaucoup de choses sur cette série : "trop peu de rythme", "la fin nous laisse sur notre faim", ... Mais qu'est-ce qui empêche donc tant nos téléspectateurs de sortir des formats figés des séries TV américaines ? Personnellement, j'aurais été déçu d'avoir toutes les réponses au bout de 8 épisodes. Tout simplement parce que la série m'a beaucoup plu ! Les commentateurs qui débinent le final de la série le disent d'ailleurs eux-mêmes, pour une fois ils avaient bien accroché à une série française, "c'est un succès", etc. Alors pourquoi ne pas en redemander ????! Ce n'est pas parce qu'une fin de saison ne correspond pas à nos attentes qu'il faut pour autant être aussi définitif, crier au scandale, au mensonge et à l'escroquerie !! Vous avez passé de bons moments en suivant la série, alors pourquoi ne pas commencer par remercier les scénaristes pour leurs fort bonnes idées, tout simplement ? C'est ce que je tiens à faire personnellement, si quiconque travaillant pour la série venait à lire cet article, je voudrais dire MERCI pour votre travail très fin et pour avoir su jouer avec les attentes de vos téléspectateurs. Les réactions suscitées par cette fin de saison 1 sont, à mon sens, une preuve de votre talent. De plus, je trouve que le choix du groupe écossais Mogwai était très subtil et fort bien inspiré. J'ai découvert ce groupe par le biais d'une amie il y a 6 ans, et j'ai toujours regretté qu'ils ne soient pas plus connus par chez nous. Leurs rythmes doux, enfantins aux tonalités pourtant inquiétantes, se prêtent tout à fait à l'atmosphère "délicieusement morbide" d'une telle série, dans laquelle on s'attend toujours à ce que quelque chose de glauque nous soit montré (dès qu'on nous montre quelqu'un dans un bus, on se dit qu'il va avoir un accident, etc.). Par ailleurs, je voudrais quand même dire que la fin ne me semble pas si éloignée des canons du genre : il y a bien un dénouement - les quelques "revenants" font partie d'un groupe bien plus large qui vient les chercher, et même si la question essentielle (qu'est-ce que c'est que ce bins ?) demeure, d'autres questions viennent se greffer autour - celles des "vivants" et des "revenants" et nous partageons ces interrogations avec les deux "camps" ! C'est judicieusement mené, encore bravo. G.G.
  • 4
  • 0
Anonyme | le 20/01/2013 à 00h43 | Signaler un abus
Votre réponse...
justement c'est le réalisme de la série qui a plu. Tout au long de la série, le réalisateur avait avec intelligence éviter les clichés sur les morts vivants et dans le derniers épisodes on a eu droit à tout les stéréo types de ce genre de série de zombies. Alors oui on peut être frustré de ne pas avoir eu plus de réponses mais on est déçu de la tournure du final de la série.
  • 6
  • 1
Anonyme | le 20/12/2012 à 00h26 | Signaler un abus
Votre réponse...
Ah ben le site des revenants ne nous apprend rien du tout non plus..n importe quoi..faut assumer qd c un bide..
  • 3
  • 8
Anonyme | le 19/12/2012 à 22h50 | Signaler un abus
Votre réponse...
J'ai été déçu par cette fin car j'ignorais qu'une saison 2 était en préparation. Mais alors je me demande pourquoi faire 2 saisons de 8 épisodes, étalées sur 2 ans, puisque la saison 2 ne devrait pas arriver avant 2014, et pas une seule de 12 ou 14 épisodes. En 2 ans, on oublie pas mal de détails importants, à moins qu'ils repassent la saison 1 avant. Enfin bref. Fan absolu de Twin Peaks, je reste très déçu par le scénario des revenants. Mon inculture vous salue, puisque vous semblez être de mètre étalon du bon gout en matière de série, monsieur Damien.
  • 3
  • 2
Anonyme | le 22/12/2012 à 21h04 | Signaler un abus
Votre réponse...
Toutes les rubriques
  • Cinéma
  • /
  • Société
  • /
  • Livres
  • /
  • Télé
  • /
  • Musique
  • /
  • Expos
  • /
  • Photos
  • /
  • Forum
articles les + lus
  • Sexe, violence et humour méta : le grand retour du super-héros Georges Clooney en BD
  • Kim Dotcom est ruiné : la chute d'un géant de l'Internet
  • L'art au cinéma et dans les séries TV en 10 moments-clés
  • "Pommes Frites" : un court-métrage grinçant sur Halloween en stop-motion
  • Performance au Palais de Tokyo : il trouve une aiguille dans une botte de foin
  • Bescherelle ta mère se lance dans la vidéo
  • Des mamies testent le cannabis pour la première fois
Les Derniers Tweets de Fluctuat