Steven Seagal justicier bourrin de la pire télé réalité

01/09/2011 - 15h45
  • Partager sur :
  • 0
L'auteur
Van

    Steven Seagalne brise pas des os que dans des mauvais films d'action, il le fait aussi dans la réalité. L'acteur de Piège en haute mer est shérif adjoint "honoraire" à Jefferson Parish en Louisiane et, à ce titre, a le droit d'intervenir sur toutes les opérations du bureau du shérif. Du coup, il s'est dit que ça ferait de la bonne télé, et a conclu un deal avec la chaîne câblée A&E pour que des caméras le suivent dans ses interventions musclées : Steven Seagal, Lawman. Et quand on dit musclées, on pèse nos mots. L'acteur champion d'arts martiaux est poursuivi pour avoir massacré un chiot et une centaine de poulets - avec un tank.

    Son émission, "Lawman", est présentée comme un hymne à la justice, un appel au sens civique, un modèle qui inciterait les citoyens à s'engager dans la police. En réalité, il profite de la présence de caméras pour mettre en scène des opérations spectaculaires, légalement et moralement douteuses. 

     

    Petite histoire : en mars dernier, Seagal participe à une opération du shérif du comté de Maricopa en Arizona, Joe Arpaio (qui a par ailleurs sa propre télé réalité, "Souriez... vous êtes arrêtés") réputé comme étant un des "pires shérifs d'Amérique", anti-droits civiques, anti-immigration, anti-droits tout court, dans le collimateur du Département de la Justice américain pour avoir bafoué les droits élémentaires des citoyens à de nombreuses reprises. Un bon mentor. Cible de l'intervention : un habitant du comté de Maricopa, Jesus Llovera, suspecté d'organiser des combats de coqs. Le shérif Arpaio, sans doute ardent défenseur des droits des animaux faute de croire en ceux des humains, décide d'arrêter le suspect. Il débarque dans sa maison avec un tank et une équipe d'adjoints en tenue de combat armés jusqu'aux dents, et dévaste la baraque. Tuant dans la bataille le chiot de la famille Llovera et une centaine de poulets. Pourquoi un tel déchaînement de violence ? Parce que dans le tank Steven Seagal était présent dans le cadre de son émission, et que ce genre d'intervention est particulièrement télégénique. L'homme, qui dormait quand l'équipe de justiciers dégénérés a débarqué, a porté plainte contre le shérif et l'acteur, et demande 100 000 dollars de dommages et intérêts et une lettre d'excuse signée de Steven Seagal à l'adresse de ses enfants pour avoir tué leur petit chien.

     

    Ce n'est pas la première fois que Steven Seagal s'acoquine au shérif fou ; il fait également partie d'une équipe de volontaires montée par Arpaio pour traquer l'immigré clandestin en Arizona.

     

    Malgré le niveau de ses films, il était toujours moins nuisible au cinéma.

     

     

    Par Van
    COMMENTAIRES
    Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
      Toutes les rubriques
      • Cinéma
      • /
      • Société
      • /
      • Livres
      • /
      • Télé
      • /
      • Musique
      • /
      • Expos
      • /
      • Photos
      • /
      • Forum
      articles les + lus
      • Malaise : Quand Joey Starr fait sa promo sur Jacquie et Michel
      • Spike Lee rend hommage à Eric Garner, mort comme dans Do The Right Thing
      • Des prisonniers changent d’uniformes à cause de la série Orange is the New Black
      • Fight Club 2 : Palahniuk ressuscite Tyler Durden en BD et aime les grosses bananes
      • Notre Amour de Morrissey n’est plus ce qu’il était
      • Christian Estrosi, DSK, Marine Le Pen : rap français et name-dropping
      • Comment aborder la rentrée littéraire avec sérénité ?
      Les Derniers Tweets de Fluctuat