Un forcené raconte sa prise d'otage en direct sur Facebook

23/06/2011 - 11h32
  • Partager sur :
  • 0
L'auteur
La rédaction de Flu

     

    Recherché par la police, Jason Valdez s'est enfermé dans une chambre d'hôtel, armé et accompagné d'une jeune femme, et racontait les évènements sur sa page Facebook. Après 16 heures de négociations, il s'est tiré une balle dans la poitrine quand la police a fait irruption.

     

    Les faits se sont déroulés entre le vendredi 17 et le samedi 18 juin, à Salt Lake City, dans l'Utah, quand la police se présente avec un mandat d'arrêt concernant une affaire de drogue. Jason Valdez, déjà condamné à plusieurs reprises, ne s'est pas présenté à une convocation au tribunal et n'est visiblement pas décidé à obtempérer. Il bloque la porte de sa chambre d'hôtel avec des meubles et commence à commenter les évènements sur le net. 

     

     

     

    6 statuts, 2 photos, une douzaine d'amis ajoutés

     

    Au cours de ces 16 heures, il aura mis à jour six fois sa page Facebook (toujours en ligne et ouverte à tous) à l'aide de son smartphone, posté deux photos et ajouté une douzaine d'amis. Dès le premier post, le ton est donné. "Je suis actuellement en train de parlementer avec ces enfoirés, ça s'annonce mal mais je suis prêt à tout. Je vous aime et si je ne m'en sors pas vivant, je serai dans un meilleur endroit et vous avez tous été des supers amis".

     

    Ces contacts Facebook lui apportent leur soutien ("soit fort et prend la bonne décision", "on t'aime Jason"), certains lui donnent même des informations sur la situation à l'extérieur de l'hôtel, dont un post qui lui signale qu'un membre du SWAT (équivalent du GIPN français) est positionné près de la chambre.

     

    Valdez évoque ensuite la femme qui est avec lui dans l'hôtel : "C'est aux flics de voir comment ça va se finir. Mon otage, comme ils l'appellent, va parfaitement bien et tient le coup avec moi", affirme-t-il avant de poster deux photos en guise de preuve.

     

     

    A 2h30 du matin, le forcené explique que la batterie de son téléphone est presque à plat mais qu'il reste déterminé. "Je vous tiens au courant pour vous dire que tout va bien jusqu'à ce que ces idiots fassent une connerie. Dîtes-leur que je sortirai QUANS JE SERAI PRET !!!"

    Deux heures plus tard, il annonce qu'il va "laisser Veronica sortir", puis se ravise : "Ces bâtards ont essayé d'entrer alors que je leur avais dit de ne pas le faire, donc j'ai tiré quelques coups de feu".

     

    La police affirme être entrée dans la chambre une heure après ce dernier message, mais Valdez s'est alors tiré une balle dans la poitrine avant qu'il ne puisse être arraisonné.

     

    Grièvement blessé, Jason Valdez subit actuellement des soins à l'hôpital et devrait être poursuivi pour kidnapping et tentative de meurtre s'il s'en sort. Les amis Facebook qui ont essayé de l'aider pourraient aussi avoir des problèmes avec la justice, a indiqué la police à la chaine ABC.

     

    VIA : Mashable et ABC News

     

    Lire aussi : Pourquoi raconter sa cavale sur le net ?

     

    Par La rédaction de Flu
    COMMENTAIRES
    Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
      Toutes les rubriques
      • Cinéma
      • /
      • Société
      • /
      • Livres
      • /
      • Télé
      • /
      • Musique
      • /
      • Expos
      • /
      • Photos
      • /
      • Forum
      articles les + lus
      • Un docu sur la 808, la machine qui a redéfini la musique
      • Poème d'actu #35 : De McCarthy à la FIAC, défense de l'art contemporain
      • La DeLorean : une voiture mythique des 80s en 5 clips, de Lil Wayne à Todd Terje
      • Larry Smith : dernier témoignage d’une pièce maitresse de l’histoire du hip-hop
      • L’enfer de la malbouffe vu par Jake et Dinos Chapman
      Les Derniers Tweets de Fluctuat