Sarah et Céline libérées, un (trop) beau conte de Noël ?

29/12/2009 - 14h59
  • Partager sur :
  • 0
L'auteur
Edouard

     

    Sarah Zaknoun (19 ans) et Céline Faye, deux Françaises détenues en République Dominicaine depuis 18 mois, devraient être libérées ce mardi et atterrir en France mercredi dans les bagages du secrétaire d'Etat à la Coopération Alain Joyandet. Un timing médiatiquement parfait en cette période des fêtes de fin d'année où les médias sont friands des jolies histoires qui se terminent bien.

     

    Condamnées en 2008 à huit ans de prison après avoir été interpellées en possession de six kilos de cocaïne, les deux jeunes femmes originaires de Besançon, qui affirment que la drogue a été placée dans leurs bagages à leur insu, croupissaient depuis dans les caraïbes. Des négociations étaient en cours, mais leurs familles espéraient tout au mieux un transfèrement de Sarah et Céline. Surprise, jeudi 24 décembre, au matin du réveillon de Noël, on apprend que le président dominicain Leonel Fernandez leur a accordé sa grâce (apparemment une habitude à cette époque de l'année). Du pain béni pour les chaînes d'info en continu et les radios qui multiplient les interviews d'Alain Joyandet et des parents de Sarah et Céline. Sortez les mouchoirs...

     

     

     

    Le secrétaire d'Etat français à la Coopération en profite lui pour rappeler que le gouvernement n'oublie pas les 2000 et quelques Français emprisonnés à l'étranger. Sacrifiant ses propres vacances, Joyandet est même arrivé lundi en République Dominicaine pour ramener personnellement les deux graciées. Leur libération programmée ce mardi, entre Noël et le Jour de l'An, devrait encore faire la une des JT. Même si le retour des attentats islamistes et les manifestations en Iran sont venus perturber le rituel des infos futiles ou larmoyantes qui pullulent en cette saison.

     

     

     

    Mise en scène ou pas, l'opération est tout bénef pour le gouvernement qui, tel le Mr Scrooge de charles dickens, se découvre une âme humaniste. Un secrétaire qui rapatrie deux ressortissants français au bercail, ça change des charters qui renvoient des Afghans à Kaboul. D'autant qu'en pareil cas, personne n'ose évoquer l'éventualité que les Français incarcérés à l'étranger puissent être coupables.

     

    Par Edouard
    COMMENTAIRES
    Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
      Toutes les rubriques
      • Cinéma
      • /
      • Société
      • /
      • Livres
      • /
      • Télé
      • /
      • Musique
      • /
      • Expos
      • /
      • Photos
      • /
      • Forum
      articles les + lus
      • Malaise : le clip de "Happy" de Pharrell sans la musique
      • Les morts de Game of Thrones illustrées
      • Photos : les pionnières du tatouage
      • Le secret des pyramides enfin révélé dans un amusant court-métrage animé
      • Damon Albarn : son album solo en écoute intégrale
      • Poème d'actu #11 : Qu'est-ce qu'un smicard ?
      • Panorama Fail : la réalité distordue en 13 images mutantes
      Les Derniers Tweets de Fluctuat