Royal / Strauss-Kahn : un début d'embrouille ?

23/10/2006 - 17h39
  • Partager sur :
  • 0
L'auteur
DDA

    Plus les primaires avancent, plus les candidats PS tentent de se distinguer. La carte de proximité et de participation citoyenne -ou de démagogie populiste selon vos penchants -  jouée par segolene royal l'oppose de plus en plus à Dominique Strauss-Kahn. La candidate a proposé hier que soient tirés au sort des citoyens qui formeraient des jurys d'évaluation devant lesquels les élus rendraient compte de leur action à intervalles réguliers. Ségolène Royal ne précise pas si ces jurys donneraient un simple avis consultatif ou auraient le pouvoir de sanctionner les représentants la notés. Dominique Strauss-Kahn a critiqué cette idée estimant que concurrencer des assemblées élues et donc légitimes par des jurys populaires serait la négation du principe de suffrage universel "qui est la règle". Après les 35 heures, la

    participative pourrait bien être le deuxième gros volet qui fâche chez les socialos dans les semaines à venir et ce dès demain soir : le deuxième débat télévisé portera en effet essentiellement sur les questions de société et de

    .

    Par DDA
    COMMENTAIRES
    Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
      Toutes les rubriques
      • Cinéma
      • /
      • Société
      • /
      • Livres
      • /
      • Télé
      • /
      • Musique
      • /
      • Expos
      • /
      • Photos
      • /
      • Forum
      articles les + lus
      • Vidéo : une rencontre Tinder qui tourne mal
      • Un amateur parodie les photos de stars féminines
      • En 2014, le Ku Klux Klan recrute avec des sacs de bonbons
      • Des figures de la pop culture transformées en Simpson
      • Captain America noir, Thor en femme : quand les personnages de comics suivent l'évolution de la société
      • Video : une aurore boréale impressionnante au Canada
      • Spike Lee rend hommage à Eric Garner, mort comme dans Do The Right Thing
      Les Derniers Tweets de Fluctuat