Quand l'art remplace les panneaux publicitaires à Paris

04/02/2014 - 16h13
  • Partager sur :
  • 1
Le projet "Who Stole My Ads" d'Etienne Lavie met un peu de poésie dans le paysage urbain.

De quoi aurait l'air Paris si l'art prenait le pas sur la pub? L'artiste Etienne Lavie a imaginé cette situation en créant des images étonnantes, qui réenchantent le réel. La série "Who Stole My Ads?" propose en effet de reconfigurer le paysage de la capitale, en remplaçant les omniprésents panneaux publicitaires par des chefs d’œuvres de la peinture.

On peut ainsi admirer Gabrielle d'Estrées et sa sœur la duchesse de Villars se pincer le sein devant des touristes qui se pincent l’œil, des paysages bucoliques signés Corot transposés à la Gare du Nord, La Baigneuse Valpinçon d'Ingres aller faire trempette dans un coin plus intime que le Musée du Louvre, l'Endymion de Girodet tester le clair-obscur parisien ou bien "La liberté guidant le peuple" vers autre chose qu'un yaourt ou un parfum.

Voici quelques-uns des montages en trompe-l’œil signés Etienne Lavie, aussi poétiques que satiriques :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Plus d'images et infos sur le site d'Etienne Lavie, par ici

(via ufunk)

Par Eric Vernay
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
Quelle idée fantastique! C'est comme visiter un musée dans la rue, en plein air, intéresser à l'art, éduquer à l'art sans efforts. On ne peut pas fermer les yeux en marchant!
  • 0
  • 0
Anonyme | le 05/02/2014 à 08h52 | Signaler un abus
Votre réponse...
Toutes les rubriques
  • Cinéma
  • /
  • Société
  • /
  • Livres
  • /
  • Télé
  • /
  • Musique
  • /
  • Expos
  • /
  • Photos
  • /
  • Forum
articles les + lus
  • "Je suis Louie" : le faux casting qui souligne la dictature de la beauté
  • Les aurores boréales filmées en temps réel
  • Odeith, le graffeur illusionniste
  • Poème d'actu #42 : Vivre la Bible ou jouer à GTA ?
  • "Wurst" : Alerte à Malibu version saucisse en stop-motion
  • "Unicorn Blood" : des oursons, des licornes et du sang dans un cruel court-métrage d'animation
  • Des peintures classiques sans leurs personnages
Les Derniers Tweets de Fluctuat