Lettre érotique de George Sand à Alfred de Musset

21/02/2007 - 12h02
  • Partager sur :
  • 0
L'auteur
Mambo_Miam_Miam

     

    Notre Cabinet des curiosités, soit l'enfer de SLG, n'avait pas été augmenté depuis trop longtemps. MAJ : Voici un petit chef d'oeuvre de la littérature amoureuse (et de mystification littéraire). Cette missive codée a malicieusement été attribuée à George Sand (et supposée avoir été adressée à Alfred de Musset). Il s'agit en fait d'un canular rédigé à la fin du 19e siècle ou avant la première guerre mondiale (dixit l'association des amis de George Sand). Merci pour la précision, Aliocha ! -- Cher ami, Je suis toute émue de vous dire que j'ai bien compris l'autre jour que vous aviez toujours une envie folle de me faire danser. Je garde le souvenir de votre baiser et je voudrais bien que ce soit une preuve que je puisse être aimée par vous. Je suis prête à montrer mon affection toute désintéressée et sans cal- cul, et si vous voulez me voir ainsi vous dévoiler, sans artifice, mon âme toute nue, daignez me faire visite, nous causerons et en amis franchement je vous prouverai que je suis la femme sincère, capable de vous offrir l'affection la plus profonde, comme la plus étroite amitié, en un mot : la meilleure épouse dont vous puissiez rêver. Puisque votre âme est libre, pensez que l'abandon ou je vis est bien long, bien dur et souvent bien insupportable. Mon chagrin est trop gros. Accourrez bien vite et venez me le faire oublier. À vous je veux me sou- mettre entièrement. Votre poupée Explication : "Bon à la première lecture un courrier classique, courtois et affectueux entre la femme de lettres et Alfred de Musset. Maintenant, relisez une ligne sur deux à partir de "Je suis toute émue...". Tellement love, sexe 'n gaudriole, non ? Merci Nicooo !

     

    Par, contre cette lettre, de Musset à George, elle, est authentique :"Quand je mets a vos pieds un éternel hommage,Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?Vous avez capturé les sentiments d'un coeurQue pour vous adorer forma le créateur.Je vous chéris, amour, et ma plume en délireCouche sur le papier ce que je n'ose dire.Avec soin de mes vers lisez les premiers mots,Vous saurez quel remède apporter à mes maux."Explication : Il faut lire le premier mot de chaque vers pour découvrir une question fort galante en même temps que parfaitement explicite : "Quand voulez-vous que je couche avec vous ?". La réponse de George Sand l'avait parfaitement entendue : "Cette insigne faveur que votre coeur réclameNuit à ma renommée et répugne à mon âme."

     

     

     

    Par Mambo_Miam_Miam
    COMMENTAIRES
    Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
      Toutes les rubriques
      • Cinéma
      • /
      • Société
      • /
      • Livres
      • /
      • Télé
      • /
      • Musique
      • /
      • Expos
      • /
      • Photos
      • /
      • Forum
      articles les + lus
      • Vocabulaire des rappeurs français : qui a le plus large? (infographie)
      • "87 Bounces" : un ballon de basket s'incruste chez Kubrick, Scorsese et Sergio Leone
      • Un docu sur la 808, la machine qui a redéfini la musique
      • Run the Jewels sort Zack de la Rocha de sa retraite
      • Poème d'actu #34 : La transition écolo-poétique
      • L’enfer de la malbouffe vu par Jake et Dinos Chapman
      Les Derniers Tweets de Fluctuat