L'étrange mode des photos post-mortem du XIXe siècle

22/04/2013 - 11h54
  • Partager sur :
  • 7
A cette époque il était tout à fait commun d'immortaliser le souvenir d'un défunt - enfant ou adulte - en réalisant un portait avant son inhumation.

Une telle tradition a de quoi choquer vue de 2013. Au XIXe siècle, pourtant, il n'y avait rien de morbide à faire poser ou à prendre la pose au côté d'un membre de sa famille fraichement décédé. Cette pratique inspirée du memento mori, genre artistique montrant la mort pour mieux rappeler la futilité de la vie, existait déjà sous forme de peinture. Avec l’avènement de la photographie et du daguerréotype au cours des années 1830, elle s'est démocratisée et a connu un véritable boom.

Avec la forte mortalité infantile qui sévissait dans l'Angleterre Victorienne (1837-1901), bon nombre de ces clichés mettent en scène des nourrissons et de jeunes enfants. Bien souvent, il s'agit de la seule photo prise par sa famille. Les adultes ne sont pas en reste, et on a même parfois recours à une machine permettant de le maintenir debout, plutôt que de le faire poser allongé dans son cercueil.

Car la plupart de ces photos ont pour but de donner vie une dernière fois au défunt, endimanché et entouré de ses proches, avec les yeux ouverts. Un cérémoniel qui renforce le malaise qu'on peut ressentir en regardant ces portraits post-mortem avec un regard contemporain. Autrefois emprunts de respect et de romantisme, ils nous semblent aujourd'hui vulgaires, dérangeants, glauques. Signe que notre rapport à la mort a bien changé en un peu plus d'un siècle de temps.

 
 
 
 
 
 
 

Via : io9.com

Par Guillaume Roche
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
Je viens d'avoir 70 ans et je me souviens que dans mon enfance j'ai vu un petit voisin que j'aimais beaucoup sur son lit de mort. Il y avait une mortalité infantile encore importante dans la fin des années 40, tout d'abord du décès de la personne à son enterrement on entendait le glas tous les jours, la porte d'entrée de la maison où était le mort était habillée de noir, le corbillard tiré par deux cheveux était habillé de noir et argent et les chevaux aussi, avec des trous pour laisser passer les yeux (ce qui me faisait peur) les voisins allaient veiller la personne décédée... la mort faisait partie de la vie.... ensuite il y avait un code pour le deuil, selon le degré de parenté la période de deuil était plus ou moins longue, et cela passait du noir au violet et au gris ! Je ne suis certainement pas la seule à avoir connu cela dans mon enfance.
  • 8
  • 0
Anonyme | le 29/04/2013 à 09h48 | Signaler un abus
Votre réponse...
C'est vrai que c'est "glauque" vu de 2013 mais je trouve ça tellement fascinant. Leur rapport à la mort etait beaucoup plus futiles que nous l'avons aujourd'hui ! Bien vu comme article !
  • 4
  • 0
Anonyme | le 24/04/2013 à 12h31 | Signaler un abus
Votre réponse...
Ces clichés ne sont pas choquants sauf si la personne décédée a les yeux ouverts , cela me bouleverse
  • 1
  • 0
Anonyme | le 17/06/2013 à 17h59 | Signaler un abus
Votre réponse...
Bonjour, Voici un lien vers des clichés de personnes décédées anciens mais également plus contemporains: http://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&frm=1&source=web&cd=8&cad=rja&ved=0CEQQFjAH&url=http://edencash.forumactif.org/t785-montrer-la-mort-ou-la-cacher-photographies-funeraires&ei=RIK1UoPVL6ie0QWt1ICoDg&usg=AFQjCNE34zKLEJbYaAVuiCjjbcURNp_zaw&sig2=mHH9vOhPAFlmxduyprlOew&bvm=bv.58187178,d.d2k
  • 1
  • 0
Anonyme | le 21/12/2013 à 12h58 | Signaler un abus
Votre réponse...
Etonnant effectivement, mais avec le recul, ces personnes n'avaient pas peur de la mort ni de leurs morts... Ces clichés ne m ont pas choqué moi qui suis effrayée d'ordinaire... Merci;
  • 1
  • 0
Anonyme | le 29/04/2013 à 16h06 | Signaler un abus
Votre réponse...
Interressant et vrai dans le texte mais attention aux fausses impressions que donnent ces vieilles photos! Même si parfois les personnages ont l'air étranges cela ne veut pas dire qu'ils sont morts. Et le système par lequel les modèles étaient maintenus debout pour la prise de vue n'était pas destinée a des corps morts (ce serait nettement insuffisant car un corps mort est mou !).Cela servait simplement à aider les modèles a ne pas bouger pendant les longues minutes que prenait les prise de vues.
  • 0
  • 0
Anonyme | le 10/02/2014 à 16h09 | Signaler un abus
Votre réponse...
Atroce...
  • 0
  • 0
Anonyme | le 26/04/2013 à 20h15 | Signaler un abus
Votre réponse...
Toutes les rubriques
  • Cinéma
  • /
  • Société
  • /
  • Livres
  • /
  • Télé
  • /
  • Musique
  • /
  • Expos
  • /
  • Photos
  • /
  • Forum
articles les + lus
  • Malaise : le clip de "Happy" de Pharrell sans la musique
  • Les morts de Game of Thrones illustrées
  • Le secret des pyramides enfin révélé dans un amusant court-métrage animé
  • Les personnages de sitcoms peuvent-ils payer leur loyer ?
  • Damon Albarn : son album solo en écoute intégrale
  • Panorama Fail : la réalité distordue en 13 images mutantes
  • Poème d'actu #11 : Qu'est-ce qu'un smicard ?
Les Derniers Tweets de Fluctuat