Jeju Love Land : étrange parc de sculptures érotiques en Corée du Sud

17/10/2011 - 16h07
  • Partager sur :
  • 0
L'auteur
Edouard

     

    Situé sur l'île de Jeju, au sud du pays, ce parc d'un genre particulier accueille pas moins de 140 oeuvres pour le moins explicites et se présente comme "un lieu où l'art consacré l'amour et l'érotisme se rencontrent".

     

    Ce n'est pas un hasard si ce parc se trouve sur l'île de Jeju, qui est devenue après la guerre de Corée une destination favorite des couples en lune de miel, profitant de son climat chaud. D'après Wikipedia, on venait aussi à Jeju pour faire son éducation sexuelle, nombre de ces jeunes couples s'étant unis dans le cadre de mariages arrangés.

     

    Depuis, la société sud-coréenne a évolué mais la réputation de Jeju a donc été prolongée par l'érection, en 2004, de ce parc où l'on peut croiser toutes sortes de sculptures érotiques, mêlant odes au phallus, au vagin ou à la masturbation avec des représentations de pratiques plus osées comme le glory hole. On comprend donc que son accès soit réservé aux plus de 18 ans.

    Soyons honnêtes, l'ensemble est un peu kitsch (pour ne pas dire énormément) et la qualité artistique des oeuvres présentées plutôt discutable. Mais si jamais vous passez par-là, ça serait dommage de ne pas faire un tour au Love Land, non ?

     

    Via : Laughing Squid

     

    Par Edouard
    COMMENTAIRES
    Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
      Toutes les rubriques
      • Cinéma
      • /
      • Société
      • /
      • Livres
      • /
      • Télé
      • /
      • Musique
      • /
      • Expos
      • /
      • Photos
      • /
      • Forum
      articles les + lus
      • Comment j'ai plongé dans le deep web à la recherche d'Aphex Twin
      • Des créatures horrifiques de films version Ikea
      • Rassurez-vous : Hello Kitty est bien un chat !
      • Career R.I.P : des t-shirts cruels à la mémoire de carrières "mortes"
      • Oona & Salinger de Frédéric Beigbeder
      • DJ divas : les demandes excentriques de Calvin Harris, Steve Aoki ou Fatboy Slim
      • Les monstres de John Kenn Mortensen
      Les Derniers Tweets de Fluctuat