Collectif Riposte mortem (des nouvelles de la gauche rassemblée)

26/09/2007 - 16h42
  • Partager sur :
  • 0

 

Bien que nous assistions d'après eux "à la plus vaste offensive sociale de ces cinquante dernières années", les partis de gauche ( Le Parti communiste, le Parti socialiste, les Verts, la LCR, Mars-Gauche Républicaine, le Mouvement républicain et citoyen, mais aussi le CCAG, les alternatifs et Peuples et régions solidaires) qui ont ravivé le comité de riposte formé en 2006 n'arriveront probablement pas à se mettre d'accord sur des actions communes pour ne rien dire de la possibilité d'un projet fédérant toutes les sensibilités.

 

Sur le papier, le rapprochement de gens comme le très modéré Benoit Hamon et le virulent Olivier Besancenot augurait déjà d'une belle pantalonnade. Mais le souvenir d'un comité qui lutta avec succès contre la mise en place du contrat première embauche de Dominique de Villepin eut raison de toutes les dissensions récentes et jamais rediscutées. Marie-George Buffet fut la plus enthousiaste, arracha sa perfusion et organisa dare dare une réunion place du Colonel Fabien. "Il s'agit d'une première réaction de riposte commune et nous avons décidé de nous revoir vendredi (le 21 septembre NDLR) prochain pour mettre au point une série d'initiatives pour aller plus loin", expliquait-elle à l'issue du rendez-vous le 18 septembre dernier.

 

Las...dans la foulée, Cecile Duflot, secrétaire nationale des Verts, sonnait la fin de la courte Lune de miel : "Nous ne souhaitons pas continuer de participer à des mises en scènes médiatiques comme mardi soir. Nous souhaitons par contre participer avec enthousiasme avec tous ceux et celles qui le souhaitent à la construction d'une véritable alternative en 2012. Cela passe évidemment par la mise en avant, dès maintenant, d'un projet constructif opposé aux projets destructeurs de la droite."

 

Sans plan de bataille, l'association de vaincus peut difficilement accoucher d'un vainqueur : alors que la LCR appelait à se mobiliser aux côté des syndicats de la fonction publique courant octobre, les socialistes - moins contestataires de la réforme des régimes spéciaux - pensaient plutôt à une tactique centrée sur la défense du pouvoir d'achat. " Le comité est franchement mal barré mais il n'est pas mort-né", a expliqué ce matin Besancenot à Reuters. Bon le feuilleton n'est pas palpitant mais sachez quand même que normalement à la fin de l'épisode, tout le monde convient que c'est la faute des socialistes.

 

 

 

Par Daniel De Almeida
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Toutes les rubriques
    • Cinéma
    • /
    • Société
    • /
    • Livres
    • /
    • Télé
    • /
    • Musique
    • /
    • Expos
    • /
    • Photos
    • /
    • Forum
    articles les + lus
    • Que sont devenus Roger Rabbit et les cartoons de notre enfance ?
    • Subtle Dildo : ils cachent un gode dans leurs photos instagram
    • Flambyss : Mozinor mélange Abyss et François Hollande
    • Les courts-métrages de fin d'année de l'école des Gobelins
    • Photos : nos papas sont les hipsters originaux
    • Des photographies d'archives s'animent en GIF étranges
    • Tout sur les sextoys et leurs usages en une infographie
    Les Derniers Tweets de Fluctuat