Les meilleurs livres de 2014

  • Accueil
  • News (23)
  • Photos(1)

Une anthologie du rap indépendant chez Le Mot et le Reste

05/06/2014 - 11h22
  • Partager sur :
  • 0
Le Mot et le Reste, l’éditeur qui se spécialise dans l’étude des courants esthétiques et musicaux, sort ces jours-ci un très beau livre dédié au rap indépendant de 1990/2000. Somme conséquente signée par un co-fondateur et rédacteur du magazine Popnews, "Rap Indépendant, la vague hip-hop indé des années 1990/2000 en 30 scènes et 100 albums" est la suite de "Rap, Hip Hop, 30 années et 150 albums". C’est aussi une belle escapade dans les contrés les moins connues du genre.

Qu’est-ce que le rap et le hip hop indé ? Un marché de niches créé par des innovateurs souvent peu ou pas connus, capable d’éclats médiatiques et artistiques, ainsi que de la gratitude et la reconnaissance d’une frange avertie d’un public de fans ? Un sous-genre ? Du "hip hop pour ceux qui n’aiment pas le hip hop", comme on le disait dans les années 90 ? Un "wild bunch" de rebelles portés par des labels indépendants aux quatre coins du globe, tous hostiles à la prétention et au bling bling ostentatoire du rap commercial, et solidaire en ce qui concerne la production d’une "autre" forme de hip hop ? Un peu tout ça il est vrai.

 

C’est aussi, et surtout, le creuset inépuisable d’idées stimulantes et la remise en cause d’un genre qui mourrait de ses clichés, tout en cultivant une fierté maladive envers son histoire. Si l’âge d’or du hip hop se situe  dans les années 80, celui du hip hop indé culmine entre 1990 et 2000. On peut dire que les avancées produites durant cette décennie sont toujours pertinentes aujourd’hui. Même si cette scène se fait de plus en plus discrète actuellement, les innovations qui virent le jour durant ces dix années influencent même certaines productions hip hop et rap les plus commerciales (voir les productions de la mega star Jay-Z ou les deux derniers albums de Kanye WestMy Beautiful Dark And Twisted Fantasy et Yeezus). Leurs qualités undergound même, leur permettant parfois de côtoyer le sommet des charts (comme Aloe Blacc en 2010 avec son album Good Thing et le single "I Need A Dollar").

A ce propos, Rap Indépendant, la vague hip hop indé des années 1990 / 2000 en 30 scènes et 100 albums, l’excellente anthologie signée Sylvain Bertot, pose la question d’entrée de jeu : "Comment survivre à l’âge d’or ? Que faire après, quand beaucoup, déjà, a été dit ? Comment préservez l’esprit pionnier du rap d’autrefois au moment où la course au succès incitait au formatage ? Comment survivre à l’ombre des grosses cylindrées du rap ? Comment affirmer des principes esthétiques différents des leurs ?" Toute ces questions sont au cœur du rap indé durant toutes les 90’s et les 00’s. Elles sont aussi inscrites en filigrane au sein de l’ouvrage qui nous occupe ici.

 

De fait elle est bel et bien là, dans les pages deRap, Hip Hop, 30 années et 150 albums, la relève du hip hop des 90’s. Ils là, oui, les cadors de la scène indépendante, les Madlib, Mos Def, les Cannibal Ox, Company Flow, El-P, Buck 65, Sage Francis, Antipop Consortium, Why ?, Themselves, Dose One, Boom Bip, MF Doom, Prefuse 73, Jurrassic 5, Dj Shadow, Sebutones, Edan ou Cadence Weapon. Toutes les scènes et les labels aussi, ceux de la baie de San Francisco, de la Côte Ouest, de la Côte Est, du Canada, du Midwest, de Floride, d’Angleterre, de France également… Les Rawkus, Big Dada, Def Jux, Mush, Anticon, Ozone, Fondle’em, Stones Throw. Tous présents, et analysés comme il se doit, album après album, continent par continent.

Présentés à la manière d’une encyclopédie non-exhaustive mais bien remplie, Rap Indépendant... relie entre elles les étoiles de la vaste nébuleuse du rap underground, et tire les leçons, grâce à une centaine d’albums, de l’histoire de cette décennie fortement évolutive. Il faut dire que Sylvain Bertot n’est pas le premier venu dans ce domaine, puisqu’il fut à l’origine de Nu Skool et Hip-Hop Section, deux des meilleurs sites francophones sur le sujet. Déjà à l’origine chez le même éditeur de Rap, Hip Hop, 30 années et 150 albums, il continue à s’investir sur le site POPnews.com et publie ses chroniques sur son blog Fake For Real.

Rap Indépendant - La vague hip hop indé des années 1990/2000 en 30 scènes et 100 albums, de Sylvain Bertot, éditions Le Mot et le Reste

Par Maxence Grugier
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Toutes les rubriques
    • Cinéma
    • /
    • Société
    • /
    • Livres
    • /
    • Télé
    • /
    • Musique
    • /
    • Expos
    • /
    • Photos
    • /
    • Forum
    articles les + lus
    • Comment j'ai plongé dans le deep web à la recherche d'Aphex Twin
    • Des créatures horrifiques de films version Ikea
    • Career R.I.P : des t-shirts cruels à la mémoire de carrières "mortes"
    • Rassurez-vous : Hello Kitty est bien un chat !
    • Oona & Salinger de Frédéric Beigbeder
    • DJ divas : les demandes excentriques de Calvin Harris, Steve Aoki ou Fatboy Slim
    • Les monstres de John Kenn Mortensen
    Les Derniers Tweets de Fluctuat