Le graphic novel américain est-il existentialiste ?

04/10/2011 - 16h02
  • Partager sur :
  • 0

Dans , son dernier album paru chez Cornélius, Robert Crumb imagine le tête-à-tête, autour d'une cuisse de poulet, entre un jean-paul sartre écoeuré et un autodidacte optimiste. Ce rendez-vous inattendu nous a donné envie de pousser plus loin la réflexion sur les liens entre le roman graphique américain et l'existentialisme à la française. Chez Daniel Clowes ou David Heatley, Joe Matt ou Adrian Tomine, on trouve en effet nombre de héros nauséeux, looser, ou salaud, aux interrogations toutes sartriennes. Voici 5 auteurs phares de graphic novel américains relus à la lumière de la French Theory.

Lire l'article : Le graphic novel est-il existentialiste ?

 

La chronique de Nausea

 

Par Céline Ngi
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Toutes les rubriques
    • Cinéma
    • /
    • Société
    • /
    • Livres
    • /
    • Télé
    • /
    • Musique
    • /
    • Expos
    • /
    • Photos
    • /
    • Forum
    articles les + lus
    • "Je suis Louie" : le faux casting qui souligne la dictature de la beauté
    • Les aurores boréales filmées en temps réel
    • Odeith, le graffeur illusionniste
    • Poème d'actu #42 : Vivre la Bible ou jouer à GTA ?
    • "Wurst" : Alerte à Malibu version saucisse en stop-motion
    • Des peintures classiques sans leurs personnages
    Les Derniers Tweets de Fluctuat