L'écrivain François Nourissier est mort

16/02/2011 - 10h14
  • Partager sur :
  • 0
L'auteur
Céline Ngi
En savoir plus

François Nourissier a consacré 60 ans de son existence aux lettres françaises. Il en a 80 lorsqu'il meurt, hier mardi 15 février, des suites de la maladie de Parkinson qui l'a frappé il y a plusieurs années.

Secrétaire général des éditions Denoël dans les années 50, il avait rejoint en 1958 les éditions Grasset en tant que conseiller, tout en menant, parallèlement à son travail d'éditeur, une carrière de critique et d'écrivain. Auteur de près de 25 ouvrages,  il a notamment publié (Prix de l'Académie française en 1965) et La Crève (Prix Femina en 1970).C'est en 1977 qu'il est élu à l'Académie Goncourt, dont il deviendra le secrétaire général, puis le président, de 1996 à 2002. En 2008, il choisit de quitter le jury pour des raisons de santé. "Je m'en vais en douceur", confiait-il alors dans un entretien avec le Figaro, avant d'expliquer : "Les discussions au sein de l'Académie demandent une force que je n'ai plus". Nourissier, qui aura passé sa vie à défendre les écrivains dans lesquels il croyait (et notamment Houellebecq, dernier lauréat du prestigieux prix), a ainsi fini par tirer définitivement, hier, sa révérence à un monde des livres qui lui doit beaucoup.

 

Photo © IBO/SIPA

 

Par Céline Ngi
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Toutes les rubriques
    • Cinéma
    • /
    • Société
    • /
    • Livres
    • /
    • Télé
    • /
    • Musique
    • /
    • Expos
    • /
    • Photos
    • /
    • Forum
    articles les + lus
    • Al’Tarba est-il en train de devenir le RZA français ?
    • Sans musique, le "Chandelier" de Sia se transforme en clip d'horreur
    • Un excellent spot contre le cancer des testicules avec des cochons d'Inde
    • Un clip chinois déjanté rend hommage aux animaux de la ferme
    • Cet artiste dessine sans jamais lever son stylo
    • L'élégance parlementaire : l'Assemblée nationale en 10 fautes de goût vestimentaire
    • Des expressions locales décalées illustrés en dessins
    Les Derniers Tweets de Fluctuat