L'artiste chinois Ai Weiwei libéré

23/06/2011 - 10h06
  • Partager sur :
  • 0
L'auteur
Magali Lesauvage

 

Détenu depuis début avril, l'artiste chinois Ai Weiwei a été libéré sous caution ce matin, a annoncé l'agence d'information officielle Xinhua. Selon le département de la police de Beijing, cette libération serait due à « sa bonne attitude, par la confession de ses crimes, ainsi qu'à la maladie chronique dont il souffre ». L'agence, qui affirme que la Beijing Fake Cultural Development Ltd., compagnie qui gère les aspects financiers du travail d'Ai Weiwei, est coupable d'« évasion fiscale massive et a intentionnellement détruit des documents comptables », ajoute que « cette décision tient compte du fait qu'Ai Weiwei a dit de manière répétée qu'il était prêt à payer ses impôts ». Pourtant l'artiste, que les autorités chinoises persécutent depuis longtemps, n'a encore fait l'objet d'aucune inculpation officielle, et selon sa famille, il n'est même pas le propriétaire légal de Fake, et ne souffrait pas de problème de santé particulier avant sa mise en détention. Ai Weiwei est apparu en fin de journée à son atelier de Beijing, mais n'a pas souhaité s'exprimer.Sa libération met à fin à plus de deux mois et demi d'absence et de silence, pendant lesquels de nombreuses voix s'étaient élevées pour protester contre un emprisonnement au prétexte fallacieux, et dont la véritable cause est le combat que mène Ai Weiwei depuis de longues années contre l'hypocrisie du régime autocratique chinois. Ainsi les artistes Anish Kapoor et Daniel Buren ont-il annoncé récemment refuser d'exposer en Chine, en réaction à l'arrestation d'Ai Weiwei. Interrogé par l'AFP, l'artiste français avait déclaré : « Quand la liberté d'expression est bafouée dans un pays, quelle valeur accorder aux oeuvres des artistes encore autorisés à s'y exprimer ? »

 

 

 

MàJ : Le 24 juin 2011, l'agence Reuters précisait que la sortie d'Ai Weiwei des geôles chinoises implique plusieurs conditions qui entravent largement sa liberté. L'artiste est réduit au silence, tant auprès des journalistes, auquel il n'a pas le droit d'accorder d'entretien, que sur son compte Twitter (@aiww), qui compte près de 90.000 followers. Il ne peut voyager hors du pays et devra signaler aux autorités où il se trouve pour une durée d'un an. Par ailleurs, on est toujours sans nouvelles de ses assistants Wen Tao et Hu Mingfen, ainsi que du designer Liu Zhenggang, arrêtés mi-avril.

 

Photo : Ai Weiwei dans son atelier à Beijing en janvier 2010. © Alexander F. Yuan/AP/SIPAFollow @MagLesauvage 

 

 

 

Par Magali Lesauvage
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Toutes les rubriques
    • Cinéma
    • /
    • Société
    • /
    • Livres
    • /
    • Télé
    • /
    • Musique
    • /
    • Expos
    • /
    • Photos
    • /
    • Forum
    articles les + lus
    • Vidéo : une rencontre Tinder qui tourne mal
    • Un amateur parodie les photos de stars féminines
    • En 2014, le Ku Klux Klan recrute avec des sacs de bonbons
    • Des figures de la pop culture transformées en Simpson
    • Captain America noir, Thor en femme : quand les personnages de comics suivent l'évolution de la société
    • Game Of Thrones : Hodor est aussi DJ et il part en tournée
    • Nouveau trailer pour le film sur Nick Cave, 20,000 Days on Earth
    Les Derniers Tweets de Fluctuat