Will Ferrell, roi de la vidéo

30/03/2012 - 17h14
  • Partager sur :
  • 0
  • Will Ferrell, roi de la vidéo

    Figure incontournable de la comédie américaine depuis une dizaine d'années, ayant investi le cinéma mais aussi la télé et Internet, Will Ferrell a transformé le kitsch en summum du cool. De déguisements ridicules en postiches impossibles, de parodies en caricatures, aussi à l'aise dans ses personnages de crétins obstinés que dans des rôles plus fins et sérieux, l'acteur offre à l'Amérique une satire de ses grandes figures médiatiques. Best of en vidéos.

  •  What is Love, Ferrell et les années dance

    Avant Une nuit au Roxbury, il y avait ce sketch mythique du Saturday Night Live avec Chris Kattan, Will Ferrell et Jim Carrey. Source d'inspiration pour le film et ses personnages de gogos rêvant de pénétrer la boîte la plus branchée de L.A, il reste aujourd'hui un morceau de choix. Sur Haddaway et son célèbre What is Love (grand tube des 90's), Kattan, Ferrell et Carrey imaginent une délirante chorégraphie répétitive et absurde où les corps, en transes, deviennent comme incontrôlables.  

  •  Frangins malgré eux, Ferrell en famille

    Géniale comédie familiale revisitée par le grand complice Adam McKay, Frangins malgré eux offre à Will Ferrell son meilleur écrin. Pas le plus loufoque, mais le plus fin, un beau personnage d'ado très attardé qui refuse moins de grandir, que de rentrer dans un monde inadapté à ceux qui rêvent encore. En duo avec John C. Reilly en demi-frère par alliance, Ferrell frôle le génie à jouer ici d'une supposée dichotomie entre les apparences et la personnalité de son personnage. La preuve en chanson.

  •  iframe width="480" height="360" src="http://www.youtube.com/embed/eplbDbp6XJQ" frameborder="0" allowfullscreen>Ron Burgundy, Ferrell se déguise

    Personnage et film emblématique de Will Ferrell, Ron Burgundy aka Anchorman pourrait résumer l'art du travestissement de l'acteur à lui seul. Sa passion pour des figures ringardes et télévisuelles au caractère obtus. Un certain goût en plus pour la vulgarité, et le personnage est cerné, véritable caricature d'une certaine Amérique qu'il fait imploser. Devenu mythique, le film attendait une suite depuis longtemps. Elle vient enfin d'être annoncée .

  •  George W. Bush, Ferrell et son mentor

    George W Bush n'aura pas beaucoup aidé l'Amérique, mais certainement Will Ferrell, son plus grand imitateur. L'ancien président a rendu l'acteur célèbre avec ses sketchs parodiques du Saturday Night Live. Toujours à l'aise dans des rôles de crétins made in America, Bush lui va comme un gant. Après avoir quitté le SNL, Il retrouvera son costume favori pour une pièce sur Broadway, You're Welcome America. On ne quitte pas une si bonne source d'inspiration comme ça.

  •  Cool guys don't look at explosion, Ferrell is cool

    Qui ne connait pas ce clip d'anthologie pour MTV sur le cliché du héros marchant dos aux explosions ? Avec Ferrell en Neil Diamond (célèbre chanteur américain), Andy Samberg en ersatz de Bruce Springsteen, et J.J. Abrams au clavier, habillé d'un saillant costume rétro 80's, ce tube, plutôt cet hymne, est désormais un morceau de la culture pop des années 2000.

  •  Saturday Night Live, Ferrell se fait Harry Caray

    LorsqueFerrell intègre le Saturday Night Live, cette institution de la comédie américaine télévisée est au plus bas. L'acteur va la relancer, sans que depuis quiconque de son niveau n'en ressorte. Avec ses personnages inspirés par la télévision, ici un présentateur d'émission scientifique hystérique (une relecture du vrai Harry Caray, célèbre commentateur de base ball), dialoguant avec un expert joué par Jeff Goldblum, il imposera sa marque de fabrique. Hilarant.

  •  Back to school, Ferrell retourne à la fac

    Film matrice du Frat Pack par Todd Philips, petit père de Very Bad Trip, Old School (Retour à la fac) offre àFerrell (qui fait alors ses premier pas hors du SNL) un rôle sur-mesure. L'acteur se distingue au point de presque éclipser ses partenaires. La preuve dans une scène désormais culte, au ralenti.

  •  Les Rois du patin, Ferrell est sport

    Basketeur dans Semi Pro, pilote de course dans Ricky Bobby, patineur dans Les rois du patin, Will Ferrell aime le sport. La preuve dans un duo épique et crétin qui transpire l'amour.

  •  Undeclared, Ferrell on speed

    Après la désormais célèbre Freaks and Geeks qu'on parle aujourd'hui de ressusciter, Judd Apatow enchaîne sur Undeclared, qui n'aura pas plus de succès et deviendra un peu moins culte. La série est encore un défilé de visage connus et amis, dont bien sûr Will Ferrell. L'épisode dont la vidéo ici résume toutes les apparitions, est l'un des meilleurs. En vendeur de devoirs pour étudiants pigeons, il invente un personnage allumé amateur de speed et de Playstation.

  • More Cowbell! - watch more funny videos      More Cowbell, Ferrell rocks

    Parmi tous les sketchs du SNL sous l’èreFerrell, cette reprise impossible de Blue Oyster Cult, accompagnée de Christopher Walken en producteur de légende, est restée parmi les meilleurs moments. L'art ferrellien de la répétition, entêtement absurde d'un héros borné et un peu autiste, trouve ici un principe de métonymie dans l'utilisation d'une cloche de vache comme instrument.

  • The Landlord, Ferrell et le kid

    Sketch d'anthologie, The Landlord pousse assez loin l'éloge de la connerie. Petit morceau de bravoure et de provocation, cette rencontre entre Ferrell et son proprio, bébé de deux ans alcoolo au franc parler, donne le ton du désormais célèbre Funny or Die.

    Voir aussi :
    Will Ferrell, l'idiot magnifique

Figure incontournable de la comédie américaine depuis une dizaine d'années, ayant investi le cinéma mais aussi la télé et Internet , Will Ferrell a transformé le kitsch en summum du cool. De déguisements ridicules en postiches impossibles, de parodies en caricatures, aussi à l'aise dans ses personnages de crétins obstinés que dans des rôles plus fins et sérieux, l'acteur offre à l'Amérique une satire de ses grandes figures médiatiques. Best of en vidéos.

Par Jérôme Dittmar

+ Tous les diaporamas
Les derniers diaporamas
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    articles les + lus
    • Poème d'actu #43 : L'année 2014 en poème-GIFs
    • "Wurst" : Alerte à Malibu version saucisse en stop-motion
    • "Unicorn Blood" : des oursons, des licornes et du sang dans un cruel court-métrage d'animation
    Les Derniers Tweets de Fluctuat