Tatouage : actu & photos

  • Accueil
  • News(13)
  • Photos (7)

Mondial du tatouage 2014 : notre récap photos

13/03/2014 - 11h12
  • Partager sur :
  • 1
  • © Fabien GalletLa Grande Halle de la Villette investie par le tatouage

    Le 4e Mondial du tatouage : 20.000 m2 pour plus de 300 artistes de 30 pays différents, des tatouages en direct, des bruits d'aiguilles, des couleurs, du rock ...

  • Tatouage malais au marteau

    La technique malaisienne du tatouage au marteau semble douloureuse. Voir d'autres travaux des Borneo Headhunters ici.

  • Pat Bastard (French Tattoo Connection)

    Pat Bastard du salon FTC (Marseilles) en pleine réalisation de croquis. Voir les œuvres du salon French Tattoo Connection (FTC) ici.

  • Greg Ories (Dragon Tattoo)

    Séance de tatouage chez l'artiste Greg Ories de Dragon Tattoo (Pays-Bas).

    Voir d'autres travaux du salon Dragon Tattoo ici.

  • Maud Dardeau (Tin-Tin Tatouage)

    Une quarantaine de tatoueuses ont fait le déplacement : Maud Dardeau travaille chez Tin-Tin Tatouage.

    À l'origine peintre et illustratrice, cette passionnée de tatouages a fait ses armes avec Tin-Tin. Son travail s'inspire notamment de Gustave Doré ou Albrecht Dürer.. Voir plus de ses travaux ici.

  • Le Mondial, c'est l'occasion de dévoiler ses tatouages. Coup de cœur lors du "Best of Show"

    Le Mondial est l'occasion de dévoiler ses tatouages. Coup de cœur lors du  "Best of Show".

  • Concurrente pour le prix du "Meilleur dos ou intégral"

    Une concurrente pour le prix du "Meilleur dos ou intégral" a fait le choix de la couleur et du portrait.

    Les résultats seront disponibles bientôt par ici.

  • Prétendante au prix "Meilleur dos ou intégral"

    Une autre prétendante au prix "Meilleur dos ou intégral". Celle-ci à fait le choix du noir et blanc et quelque chose de plus graphique.

  • Les chats sont partout, même au Mondial.

    Cette prétendante au "Best of Show" n'a pas donné de modèle à son tatoueur. Elle est simplement venue avec deux indications : "je voulais impérativement un chat et une horloge".

  • Meilleur tatouage du Mondial

    Le grand vainqueur du Mondial du Tatouage 2014. Il remporte le prix "Best of show".

  • Les primés sur scène pour le final

    Les vainqueurs de toutes les catégories défilent une dernière fois face au public du Mondial. 

  • Récompense des primés : une oeuvre signée Simone EL RANA

    Les primés sont récompensés par une oeuvre signée Simone EL RANA. Plus de ses créations (bijoux, planches de skateboard) ici.

  • Le jury sur scène

    Le président du jury en la personne de Tété et les organisateurs Tin-Tin et Piero montent sur scène pour le final du Mondial, remercier les artistes, le public et l'ensemble des participants.

  • Le tatouage est parfois douloureux. Certains font preuve de professionnalisme et ne bronchent pas.

    Le tatouage est parfois douloureux. Certains font preuve de professionnalisme et ne bronchent pas.

  • Tatouage en court de création

    Tatouage en court de création. On y voit encore les traces de bavures, de feutre.

  • Graphique, old shcool, tribal, japonais, hyperréaliste ... les styles sont nombreux.

    Graphique, old shcool, tribal, japonais, hyperréaliste ... les styles sont nombreux.

  • Safwan (Imago)

    Les techniques changent aussi. Ici, Safwan du salon Imago a préparé son modèle ("spencil") accroché au mur et le finalise sur la peau.

    Plus de travaux du salon Imago visibles ici.

  • Les bras, les jambes, le dos, le torse ... la tête et le visage ne sont pas épargnés

    Toutes les parties du corps sont exploitables : bras, jambes, dos, torse ... le crâne et le visage ne sont pas épargnés

  • Le spectacle n'est pas seulement dans les stands mais aussi dans les allées

    Le spectacle n'est pas seulement dans les stands mais aussi dans les allées.

  • Au Mondial, on ne plaisante pas avec les règles d’hygiènes.

    Le SNAT et l'Agence Régionale de Santé ont veillé au bon déroulement de l'événement, dans le respect du cadre de réglementation en vigueur. Des encres proscrites par le gouvernement ont été données aux tatoueurs étrangers.

  • Stand de la firme Sailor Jerry

    Pour ne pas faire les choses à moitié, après le tatouage, un tour chez le coiffeur s'impose chez Sailor Jerry.

  • Quelques idées de tatouages intégrales sur un mannequin

    Quelques idées de tatouages intégrales sur un mannequin.

  • Le "tatouage pour tous" est une réalité. Même le Christ y est passé

    Le "tatouage pour tous" est une réalité. Même le Christ y est passé.

  • Tin-Tin et Piero donnent d'ores et déjà rendez-vous en 2015 pour un 5e Mondial du Tatouage

    Tin-Tin et Piero donnent d'ores et déjà rendez-vous en 2015 pour un 5e Mondial du Tatouage

Le temps d’un weekend, Paris s’est faite capitale mondiale du tattoo en accueillant la quatrième édition du Mondial du tatouage. Après 1999, 2000 et 2013, ce nouveau rassemblement a été couronné de succès.

L’année passée, plus de 15000 visiteurs se pressaient au 104 mais en 2014, Tin-tin et Piero, les deux organisateurs, ont vu les choses en grand. Ils ont réquisitionné la Grande Halle de la Villette pour réunir sur trois jours les passionnés, les amateurs, les curieux et les professionnels du tatouage. Plus de 300 tatoueurs venus d’une trentaine de pays, des concours, des expos, des animations, des concerts. Un événement de grande ampleur qui aura réunis sur trois jours près de 30 000 visiteurs. Un art qui touche tout le monde. D'après Frédéric Chambre, médecin présent sur le site, "on estime qu'il y a 10% des gens tatoués en France, avec une représentation homogène de toutes les catégories sociales et professionnelles".

Le Mondial du tatouage aura été l’occasion rêvée pour les indécis de succomber à la tentation mais avant tout l’occasion d’observer les tatoueurs les plus emblématiques et les plus reconnus en plein travail. Les organisateurs sont fiers de leurs choix. Tin-Tin les a "sélectionnés pour leur talent et leur réputation", quant à Piero il n'hésite pas à clamer qu'ici "c’est la crème de la crème". Une crème qui reste sous l’œil avisé de l'Agence Régionale de Santé (ARS) et du Syndicat National des Artistes Tatoueurs (SNAT, Tin-Tin en est le président et les artistes français présents en sont membres), dont le stand est en évidence. On nous proposait d'y signer la pétition "Pour un statut d'artiste tatoueur / Contre un C.A.P", l'une des valeurs défendues par le syndicat en ce début d'année, contre les idéaux de Tatouage et Partage, un second syndicat représenté par Stéphane Chaudesaignes, évidemment absent du Mondial.

 Stand du SNAT sur le Mondial du tatouage © Maïlys Chatelain
 

En déambulant dans les nombreuses allées de la Grande Halle de la Villette, on passe du tatouage tribal réalisé au marteau au tatouage japonais ("horimono") puis du tatouage "old school" à l'hyperréaliste ou au graphique. Autant de méthodes et de styles diversifiés que proposent les professionnels. Selon eux, il n’y a pourtant pas d’effets de mode à proprement parler. C’est ce qu’affirme en tout cas Tin-Tin : "il n’y a pas de tendances particulières au Mondial. Certains tatouages reviennent comme le signe infini ou les fleurs qui se transforment en oiseau mais ce n'est pas une tendance de style".

La preuve en est avec les différents prix décernés tout au long du weekend, selon les principales catégories : meilleur petit couleur ou noir et gris, meilleur large, meilleur dos ou intégral et chaque jour le "best of day" avec à la clé des tableaux réalisés par l'artiste italienne Simone El Rana, et une satisfaction personnelle. À la fin du Mondial un prix récompense le meilleur tatouage des trois jours entiers. Les meilleures pièces ont été choisies par un jury composé de pro et d'amateurs, des organisateurs et du président, Tété. Les tatoués ont dévoilé leurs œuvres corporelles au jury et au public sur la scène dressée pour l’occasion.

Le chanteur Tété, que l'on pouvait voir flâner régulièrement entre les stands, conçoit l’événement comme "une occasion de donner au tatouage une tribune, une exposition, car il s’agit avant tout d’un art. Les passionnés s’y rassemblent, partagent de nouveaux artistes, de nouveaux courants, de nouvelles manières de piquer. Le tatouage crée du sens en intégrant des choses qui font partie de l’imaginaire collectif. Notre société a besoin d’un nouveau rapport à l’engagement, le tattoo est un bon intermédiaire".

Belle parole du musicien. Et en parlant musique, elle non plus n’est pas absente. En fond sonore, c’est la playlist rock de la radio partenaire Ouï Fm qui donne le ton quand ce n’est pas la voix de Mr Loyal incarné par Antoine Schoumsky qui vient briser le brouhaha ambiant et le ronronnement des aiguilles. La musique et le tatouage vont évidemment de paires. Les concerts de Da Silva, Skip The Use ou encore celui des Burning Heads en auront sûrement donné la preuve.

 Le stand de Tin-Tin tatouage sur le Mondial 2014 © Maïlys Chatelain
 

Tin-Tin, son crew de tatoueurs, le SNAT et Piero peuvent être satisfait de cette quatrième édition. Au gré du Mondial on a pu percevoir une véritable ouverture d’esprit, une certaine fierté d'être tatoué (bien que le désir d'exhibition semble parfois s'apparenter à une forme de m'as-tu-vu) et la non-exclusivité d'un milieu trop souvent catalogué ou stigmatisé. Quoi qu'il en soit, l'ambiance qui régnait à la Villette du 7 au 9 mars transpirait la convivialité et le partage d'une passion commune.

Seul bémol, pour avoir la chance de se faire tatouer par l'artiste de son choix, mettons un tatoueur de renommée internationale de la trempe de Paul Dobleman (tattoo marins post-45) ou Filip Leu, (maître incontesté du tattoo japonais), il faut d'une mettre le prix (sur certains stands on arrive à 500 euros la main) et surtout avoir la chance de décrocher un rendez-vous en amont ou amener un projet béton qui convaincra sur place ceux qui privilégient les coups de cœur. 

Des conseils à retenir pour la prochain fois. Une édition 2015 est d'ores et déjà prévue, c'est Tin-Tin qui l'a dit.

Fabien Gallet

Les derniers diaporamas
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
Merci pour les photos, par contre le nom des tatoueurs aurait été un petit plus sur les photos des tatouages ;.)
  • 0
  • 0
Anonyme | le 16/03/2014 à 15h38 | Signaler un abus
Votre réponse...
articles les + lus
  • Un docu sur la 808, la machine qui a redéfini la musique
  • Poème d'actu #35 : De McCarthy à la FIAC, défense de l'art contemporain
  • La DeLorean : une voiture mythique des 80s en 5 clips, de Lil Wayne à Todd Terje
  • Larry Smith : dernier témoignage d’une pièce maitresse de l’histoire du hip-hop
  • L’enfer de la malbouffe vu par Jake et Dinos Chapman
Les Derniers Tweets de Fluctuat