Les génériques de séries les plus stylés

12/03/2012 - 18h29
  • Partager sur :
  • 0
  • Les génériques de séries les plus stylés

    Le générique a la lourde tâche de transporter en quelques images le spectateur dans l'univers d'une série. Depuis plus de vingt-ans, ils ont leur catégorie dédiée lors de la cérémonie des Emmy Awards et nombreux sont les génériques de notre sélection à avoir décroché la timbale. Sélection de ces intros qui font corps (et avec style) avec les séries qu'elles annoncent.

  • Game of Thrones (HBO, 2011 - ? )

    La série est adaptée du cycle du Trône de fer de George R.R. Martin, saga littéraire médiévale-fantastique réputée pour la richesse et la complexité de son univers. Son générique réussit le tour de force de présenter les hauts lieux de l'intrigue en peu de temps, en survolant les différentes contrées de l'aventure. Des places fortes se dressent à grands renforts de rouages, et évoquent les conspirations qui sont au cœur de la série. Le générique évolue même, en fonction des lieux présentés dans l'épisode qui suit. Conçu par Angus Wall, il a été récompensé d'un Emmy Award en 2011. L'éclatant thème de la série est signé Ramin Djawadi (Prison Break).


  • X-Files (Fox, 1993-2002)

    La vérité est ailleurs. X-Files et son générique qui reflète en tous points l'ambiance de la série de Chris Carter aura marqué toute une génération de sérievores. Le thème musical, indélébile, a été composé par Mark Snow, compositeur attitré de la série.  Un générique qui sera remanié à l'occasion du lancement de la huitième saison suite à la disparition de l'agent Mulder et la grossesse de l'agent Scully. Il sera également distingué par un Emmy en 1994.

  • Les Sopranos (HBO, 1999-2007)

    Sur le son d'Alabama 3 (Woke up this morning), Tony Soprano (James Gandolfini) quitte New-York pour rejoindre sa maison familiale dans le New-Jersey. Un parcours qui résume toute la dualité du personnage qui doit jongler entre les affaires criminelles et sa vie de famille. Lorsqu'il s'éloigne de la Grosse Pomme, les tours jumelles du World Trade Center sont présentes dans son rétroviseur. Le générique sera édité, et les tours effacées, après les événements du 11 septembre 2001.

  • Six Feet Under (HBO, 2001-2005)

    Le générique de Six Feet Under (Six pieds sous terre) s'attache aux détails des étapes qui composent le deuil. Images de séparation, de fleurs qui se fanent, de corbillards et de pierres tombales au nom d'Alan Ball, le showrunner... En 2002, il a décroché l'Emmy Award du meilleur générique... et du meilleur thème musical, récompensant du même coup le musicien Thomas Newman.


  • Nip/Tuck (FX, 2003-2010)

    En 2003, Nip/Tuck jette un pavé dans la mare en racontant le quotidien dissolu d'un duo de chirurgiens esthétiques, marchands de rêve dans un monde en quête de perfection. Le générique plonge le spectateur dans une atmosphère clinique et lumineuse, d'où raisonne le mantra "Make me Beautiful", tiré du titre "a perfect lie", "un mensonge parfait" qui accompagne des images de mannequins uniformes et inexpressifs.

  • Dexter (Showtime, 2006 - ?)

    Un moustique écrasé, une goutte de sang qui perle sur le cou après un rasage de près, un œuf qui se brise, une orange sanguine broyée, des lacets que l'on serre comme des liens... La violence qui anime Dexter et qu'il cache aux yeux de tous se manifeste avec force au générique, au travers de ces petits gestes d'un quotidien qui évoquent des rituels morbides. Illustration percutante et esthétique de ce que raconte la série.

  • Mad Men (AMC, 2007 - ?)

    Le générique de Mad Men se devait d'être percutant, condition indispensable pour une série qui s'installe dans le monde des pubards. Graphiquement épuré et mis au point par le designer Jeremy Cox, il dévoile une silhouette qui sombre dans le vide. Dans sa chute défilent les campagnes de pubs affichées sur les buildings. Un hommage avoué au travail de Saul Bass, affichiste et graphiste réputé qui a conçu génériques et affiches pour Stanley Kubrick, Martin Scorsese ou Alfred Hitchcock. Le générique de Mad Men, imaginé par le studio Imaginary Forces, en appelle d'ailleurs directement à celui de La mort aux trousses ou à l'affiche de Vertigo.

  • True Blood (HBO, 2008 - ?)

    Le titre Bad Things de Jace Everett accompagne un enchevêtrement d'images de la Nouvelle Orléans et de séquences chaotiques et mystiques. Ce générique a lui aussi été nommé aux Emmy en 2009.

  • Twin Peaks (ABC, 1990-1991)

    Mystique et mythique, le générique de Twin Peaks l'est tout autant que la série de David Lynch. Il montre en quelques vignettes l'ambiance particulière et irréelle de la ville qui donne son nom à la série. La musique du générique, elle aussi inoubliable, est composée par Angelo Badamenti.

  • Carnivàle (HBO, 2003-2005)

    Le générique de Carnivàle (renommé La Caravane de l'Etrange lors de son passage sur Jimmy) est un autre modèle du genre. Il mêle témoignages de l'Histoire et cultures mystiques. Récompensé par un Emmy Award en 2004, il est signé Angus Wall, qui s'est aussi illustré avec brio sur Game of Thrones et Rome.

  • Battlestar Galactica (SciFi, 2004-2009)

    C'est moins sur son aspect esthétique que sur son côté "évolutif" que se distingue l'ouverture de Battlestar Galactica. Au fil de l'intrigue, des naissances et des disparitions, le générique décompte les survivants à la recherche de la Terre, comme le fait la présidente Roslin dans la série. Puis, un montage rapide d'images choisies donne un avant-goût parfois trompeur de l'épisode à venir.

  • Boardwalk Empire (2010 - ?)

    Nucky Thomson (Steve Buscemi), homme d'affaires respecté se lance dans le trafic de spiritueux en pleine prohibition. Il est face à la mer qui voit naviguer les bateaux qui lui apportent des bouteilles par caisses entières. Face à un océan agité qui le ramène à ses contradictions. Le générique a été encore une fois conçu par le studio Imaginary Forces, que l'on retrouve derrière une tripotée de génériques de cinéma et de séries (dont Mad Men, Rubicon, The Pacific ou les récents Smash, et Hell on wheels).

Le générique a la lourde tâche de transporter en quelques images le spectateur dans l'univers d'une série. Depuis plus de vingt-ans, ils ont leur catégorie dédiée lors de la cérémonie des Emmy Awards et nombreux sont les génériques de notre sélection à avoir décroché la timbale. Sélection de ces intros qui font corps (et avec style) avec les séries qu'elles annoncent.

+ Tous les diaporamas
Les derniers diaporamas
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    articles les + lus
    • Les illustrations de livres anciens s'animent en GIF
    • Supercut : Les fails de l'ex-DJ de Kanye West
    • L'humour noir des "coloriages pour adultes"
    • L’été des voix bizarres : Peter Murphy, The Antlers, Lana Del Rey et autres monstres chantants
    • Si les bouteilles d’alcool disaient la vérité
    • Sean Bean est perdu quand son personnage reste vivant trop longtemps
    • Une conversation avec Charles Bukowski illustrée
    Les Derniers Tweets de Fluctuat