Les 10 femmes de Don Draper

06/04/2012 - 15h21
  • Partager sur :
  • 0
  • Les 10 femmes de Don Draper

    S’intéresser aux femmes de Don Draper, séducteur invétéré de Mad Men (actuellement dans sa 5e saison sur AMC), c’est s’approcher au plus près des névroses du personnage. Blondes, brunes, artistes, femmes d’affaire, jet-setteuses… aucune ne lui résiste. Tour d’horizon en dix portraits des conquêtes féminines du publicitaire incarné par Jon Hamm, révélatrices de ses tourments intérieurs et de son inaptitude au bonheur.

    Attention aux spoilers pour ceux qui ne sont pas à jour sur Mad Men.

    Par Damien Leblanc

  • Betty (January Jones)

    Ancien mannequin devenue femme au foyer, cette blonde hitchcockienne (incarnée par January Jones) a épousé Don Draper (Jon Hamm) avant de lui donner 3 enfants. Attachée à l’équilibre de sa famille mais vivant mal le rôle de faire-valoir social auquel la cantonne son mari, Betty suffoque sous le vernis des intérieurs bourgeois. Anéantie par les infidélités et les mensonges de Don, elle obtient le divorce à la fin de la saison 3. Quand Betty annonce au publicitaire qu’elle ne l’aime plus, ce sont les fondations d’un univers tout entier qui s’écroulent, appuyées par le « The End of the World » de Skeeter Davis. Désormais mariée à l’homme politique Henry Francis, Betty ne semble pas plus heureuse qu’avec Don et se prépare à affronter de nouvelles angoisses dans la saison 5.

  • Midge Daniels (Rosemarie DeWitt)

    Première femme de la série à apparaître aux côtés de Don Draper, Midge (ici à droite) est artiste peintre. Incarnation de la Beat Generation, elle oppose au très rigide Don un modèle politique contestataire. Si ce choc des cultures constitue dans un premier temps le ciment de leur relation, Don refusera l’idée de partager sa maîtresse avec d’autres. Les deux amants se séparent dès la saison 1 puis se recroisent brièvement à la fin de la saison 4, mesurant plus que jamais le gouffre existentiel et financier qui les sépare.

  • Rachel Menken (Maggie Siff)

    Héritière d’une famille juive propriétaire d’un grand magasin de la 5ème Avenue, Rachel sollicite les services de l’agence publicitaire de Don. D’abord en conflit, les deux personnages découvrent qu’ilssont habitéspar une même mélancolie. Leur attirance se concrétise par un langoureux baiser échangé sur le toit du magasin Menken. En recherche de stabilité sentimentale, Rachel traitera plus tard Don de lâche, réalisant que ce mari volage cherche essentiellement à alléger le poids de sa vie familiale par d’illusoires promesses.

  • Bobbie Barrett (Melinda McGraw)

    Epouse et manageuse du comédien Jimmy Barrett, Bobbie personnifie un show business qui n’en finit pas de se développer en Amérique au début des années 1960. Lorsqu’elle doit négocier avec Don une délicate situation professionnelle, ce sont deux prédateurs avides de domination qui se trouvent happés l’un par l’autre. Fière et intrépide, Bobbie réveille les plus noirs instincts de Don, entre trouble métaphysique et sado-masochisme, avant que le couple ne connaisse une figure imposée du scandale à l’américaine en subissant un accident de voiture en rase campagne. Glaçant de pragmatisme, Don met alors fin à cette liaison qui menace sa réputation.

  • Joy (Laura Ramsey)

    Croisée en Californie à la fin de la saison 2, dans ce qui demeure l’épisode le plus onirique de la série, Joy appartient à une jet-set aux vagues airs incestueux. Alors que son mariage avec Betty est à la dérive, Don se laisse flotter au sein de cette communauté itinérante, percevant des sensations inédites dans les bras de la douce Joy. En retrait face à cette jeune femme qui a mené le jeu de séduction et délesté de toute responsabilité matérielle, Don apparaît comme le spectateur de ses propres rêves de liberté. Mais les songes ne durant qu’un temps, le publicitaire rentrera finalement à New York.

  • Anna Draper (Melinda Page Hamilton)

    Veuve du véritable Don Draper, dont le héros de Mad Men a subtilisé l’identité pendant la Guerre de Corée, Anna noue avec Dick/Don une relation de confiance à toute épreuve. Cachant à son entourage l’existence de cette si chère amie, Don peut confesser à cette rayonnante prof de piano ses secrets les plus intimes. Mais ces réconfortantes visites californiennes prennent fin lorsqu’Anna est atteinte d’un cancer incurable. Quand il apprend la mort de sa confidente dans l’épisode 7 de la saison 4, Don affirme qu’elle était la seule personne qui le connaissait vraiment. Ouverte sur les arts, Anna Draper procurait à Don la sérénité qu’il a rarement éprouvée dans son mariage avec Betty.

  • Suzanne Farrell (Abigail Spencer)

    Institutrice de Sally (la fille de Don), Suzanne représente la part de progressisme et d’idéalisme qui commence à titiller Don durant l’été 1963, celui du mouvement pour les droits civiques et du « I Have a Dream » de Martin Luther King. Consciente des faibles chances de réussite de son aventure avec le publicitaire, Suzanne entame pourtant avec lui une relation pleine de compréhension mutuelle et d’inquiétudes partagées. Alors que les deux tourtereaux s’apprêtent à partir en week-end, Don est retenu à la maison par Betty qui vient de découvrir sa vraie identité (Dick Whitman). Percé à jour par son épouse, il doit rompre, la mort dans l’âme, avec une Suzanne parfaitement bienveillante qui lui demande s’il va bien. « Tu es la seule personne à me demander ça en ce moment » confesse Don Draper, littéralement anéanti.

  • Bethany Van Nuys (Ana Camp)

    Fraîchement divorcé, Don Draper se retrouve esseulé au début de la saison 4. Jane, l’épouse de son collègue Roger Sterling, lui arrange alors des rendez-vous avec Bethany, comédienne au caractère plutôt fade. Rivée à des principes trop transparents, Bethany peine à taper dans l’œil de Don, qui préfère assouvir ses pulsions et remplir son quota de goujaterie avec sa secrétaire Allison (Alexa Alemanni). Bethany aura cependant le chic de rendre l’ex-femme de Don, Betty, ivre de jalousie le soir où tout ce beau monde se croise au restaurant. Sur le chemin du retour, Bethany dispense une fellation à Don dans un taxi, concluant là leur dernière entrevue.

  • Faye Miller (Cara Buono)

    Consultante auprès de l’agence Sterling-Cooper-Draper-Pryce, le Dr. Faye Miller irrite au départ Don en raison de son goût prononcé pour la psychologie. Ces désaccords professionnels permettent pourtant de situer les deux personnages sur un pied d’égalité. Femme érudite, Faye prédit avec raison que le publicitaire va se remarier en moins d’un an. Ayant appris que l’intéressée sort d’une rupture, Don entraîne dans son lit une Faye Miller avec qui il a les conversations les plus matures et réfléchies de toute la série. Mais l’imposant rationalisme de Faye ainsi que sa mauvaise entente avec la fille de Don refroidissent finalement le héros de Mad Men, qui tombera dans les bras d’une autre.

  • Megan Calvet (Jessica Paré)

    Discrète réceptionniste qui devient la secrétaire particulière de Don après la mort de Miss Blankenship, la canadienne Megan prend une place croissante au fil de la saison 4. Intrigué par le calme souverain de cette grande brune, Don l’invite à s’occuper de ses enfants durant un séjour au soleil. C’est là qu'il décrète sur un coup de tête que Megan possède toute la vivacité dont il a besoin pour un nouveau départ existentiel et qu’il la demande soudainement en mariage. Francophone en prise avec l’émergence de la pop culture, Megan forme aux yeux de Don un trait d’union entre l’ancien et le nouveau monde. Le double épisode qui ouvre la saison 5 illustre ainsi les défis suscités par cette nouvelle union : pour fêter les 40 ans de son mari, Megan interprète devant un parterre d’invités la chanson « Zou Bisou Bisou » dans une prestation torride qui secoue l’univers social empesé du publicitaire. Détestant l’affichage public de sa vie privée, Don reproche à la Canadienne de s’être ainsi exhibée, avant qu’elle ne fustige à son tour le cynisme de son époux. L’ambitieuse mission de Megan consiste donc à ouvrir Don Draper aux futures années 1970. De l’issue de cette relation dépendra en grande partie le cheminement moral du héros de Mad Men, au moment où la série de Matthew Weiner (qui ne devrait pas excéder sept saisons) attaque sa dernière ligne droite.

S’intéresser aux femmes de Don Draper, séducteur invétéré de Mad Men (actuellement dans sa 5e saison sur AMC), c’est s’approcher au plus près des névroses du personnage. Blondes, brunes, artistes, femmes d’affaire, jet-setteuses… aucune ne lui résiste. Tour d’horizon en dix portraits des conquêtes féminines du publicitaire incarné par Jon Hamm, révélatrices de ses tourments intérieurs et de son inaptitude au bonheur.

Attention aux spoilers pour ceux qui ne sont pas à jour sur Mad Men.

Par Damien Leblanc

+ Tous les diaporamas
Les derniers diaporamas
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    articles les + lus
    • Vocabulaire des rappeurs français : qui a le plus large? (infographie)
    • "87 Bounces" : un ballon de basket s'incruste chez Kubrick, Scorsese et Sergio Leone
    • Un docu sur la 808, la machine qui a redéfini la musique
    • Run the Jewels sort Zack de la Rocha de sa retraite
    • Baptiste Liger : "Je suis venu à la lecture grâce à Homère et Ulysse 31"
    • Poème d'actu #34 : La transition écolo-poétique
    Les Derniers Tweets de Fluctuat