2007, relecture : music, maestro !

06/01/2008 - 10h11
  • Partager sur :
  • 0

 

La grande triomphatrice de cette année de cinéma, c'est bien la musique. Au centre de nombreux projets parmi les plus passionnants de 2007, le rapport entre image et musique aura déployé plusieurs pistes. Si l'on pense évidemment à la comédie musicale, 2007 l'aura vu largement réinventée. Christophe Honoré a ainsi imaginé ses Chansons d'amour à partir des chansons d'Alex Beaupin, qui en a ensuite composé de nouvelles pour le film. Au final, des mélodies entêtantes et la grâce de ces acteurs non-chanteurs qui s'exposent comme jamais. Avec La France, Serge Bozon revendique l'héritage des films de guerre classiques, où un acteur pouvait se mettre à entonner une chanson populaire (cf l'entretien de Serge Bozon). Sa vision lumineuse de poilus harmoniques est un des coups d'éclat majeurs de cette année cinématographique.

Les chansons peuvent aussi être employées par le récit, comme un lien entre les personnages, qui se concrétise dans le chant. Once de John Carney l'a magnifiquement exploité, donnant un style quasiment documentaire à la rencontre de deux musiciens solitaires, voués à composer ensemble. Une des grande révélation anglo-saxonnes de l'année. Enfin, la musique peut être envisagée dans sa relation avec une Histoire et un pays. C'est la brillante démonstration de Todd Haynes dans I'm Not There, qui s'émancipe de la figure écrasante de bob Dylan pour explorer une longue histoire de la musique américaine. C'est aussi plus modestement le principe de Black Snake Moan, deuxième film remarquable de Craig Brewer. Palme du scénario improbable de l'année (un fermier black tente de soigner une jeune femme blanche perturbée par ses pulsions sexuelles frénétiques, le tout dans le sud des Etats-Unis), le film est né de la passion du blues avouée du cinéaste. La musique comme exorcisme, manière de transcender la lourdeur profonde du sud, cristallisée dans une scène brûlante entre Samuel L. Jackson à la guitare et Christina Ricci en esclave volontaire. Une des scènes les plus intenses vue cette année.

 

Par anita b.
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Toutes les rubriques
    • Cinéma
    • /
    • Société
    • /
    • Livres
    • /
    • Télé
    • /
    • Musique
    • /
    • Expos
    • /
    • Photos
    • /
    • Forum
    articles les + lus
    • Le pire chirurgien du monde en jeu vidéo
    • Les cinémagraphes minimalistes de Julien Douvier
    • Un spot illustre les performances de la nouvelle GoPro
    • "La nuit américaine d'Angélique", un court-métrage d'animation en hommage François Truffaut
    • The Flaming Lips rendent un colossal hommage au Sgt. Pepper’s des Beatles
    • Poème d'actu #36 : Lou Reed est vivant
    • Flying Lotus fête Halloween avec un nouveau clip d’animation horrifique
    Les Derniers Tweets de Fluctuat